Abbas et Herzog expriment l’espoir d’une coopération renforcée
Rechercher

Abbas et Herzog expriment l’espoir d’une coopération renforcée

Le chef de l'AP a aussi rencontré Gantz en vue de renforcer les liens durant l'année à venir, alors que le nouveau gouvernement à Jérusalem multiplie les contacts avec Ramallah

Isaac Herzog, alors leader de l'opposition, rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Ramallah, en Cisjordanie, le 1er décembre 2013. (Issam Rimawi / Flash90 / File)
Isaac Herzog, alors leader de l'opposition, rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Ramallah, en Cisjordanie, le 1er décembre 2013. (Issam Rimawi / Flash90 / File)

Le dirigeant de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a exprimé l’espoir d’une coopération accrue avec Israël lundi, lors d’appels téléphoniques avec le président Isaac Herzog et le ministre de la Défense Benny Gantz.

Les appels d’Abbas, pour la fête juive de Rosh HaShana, interviennent dans le contexte d’une vague d’activités visant apparemment à rétablir les liens effilochés entre Ramallah et Jérusalem.

Abbas et Herzog « ont exprimé l’espoir que la nouvelle année apportera plus de coopération et de dialogue qui donneront de l’espoir aux deux peuples », a déclaré un porte-parole de Herzog dans un communiqué.

Le bureau de Gantz a déclaré que « les deux hommes avaient discuté de la nécessité de renforcer les liens au cours de l’année à venir et se sont souhaités une année de santé, de prospérité économique et de stabilité en matière de sécurité ».

Un communiqué diffusé par le média officiel de l’Autorité palestinienne WAFA a déclaré qu’Abbas « a exprimé lors de ces appels téléphoniques l’espoir de parvenir à la paix au cours de l’année à venir ».

Herzog, Gantz et les ministres plus modérés du gouvernement semblent être les points de contact préférés d’Abbas à Jérusalem, par rapport au Premier ministre Naftali Bennett, qui n’a pas eu de conversation avec le président de l’AP.

Abbas avait également préféré parler avec le prédécesseur d’Herzog, Reuven Rivlin, plutôt qu’avec l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de l’échange de vœux pour les fêtes.

Bennett a déclaré la semaine dernière qu’il ne rencontrerait pas Abbas, étant donné la décision de ce dernier de traduire Israël devant la Cour pénale internationale pour crimes de guerre.

Le mois dernier, Gantz a rencontré Abbas à Ramallah, lors d’une première rencontre en face à face de haut niveau entre des responsables israéliens et palestiniens depuis plus d’une décennie.

Le ministre de la Défense Benny Gantz assiste à une conférence dans la région d’Eshkol, dans le sud d’Israël, le 13 juillet 2021. (Crédit : Flash 90)

Une déclaration du bureau de Gantz avait alors indiqué que les deux hommes avaient discuté de questions liées à la sécurité, la diplomatie, l’économie et aux affaires civiles, lors d’entretiens de grande envergure.

À la suite de la réunion, Gantz a réitéré que ni le gouvernement israélien ni l’Autorité palestinienne ne s’attendaient à parvenir à un quelconque accord diplomatique dans un avenir proche, mais cherchaient toujours à coopérer sur les questions de sécurité.

Israël et l’Autorité palestinienne maintiennent une coopération en matière de sécurité en Cisjordanie, que tous deux considèrent comme vitale. Cependant, les liens de sécurité se sont dégradés l’année dernière dans le contexte de la détérioration des relations avec les Palestiniens liée à la série de mesures prises par Donald Trump, alors président des États-Unis, qui semblaient favoriser la position israélienne. Abbas a déclaré qu’ils seraient rétablis après l’entrée en fonction du président américain Joe Biden en janvier.

L’appel de lundi à Herzog pour les fêtes était le deuxième d’un dirigeant arabe. Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi avait appelé le président dimanche, le félicitant pour son nouveau rôle, tout en adressant ses vœux à la nation israélienne à la veille des fêtes juives.

Le bureau d’Herzog a déclaré que les deux hommes avaient discuté de « questions bilatérales et de sujets d’intérêt commun entre pays voisins » et qu’Herzog avait remercié Sissi pour « le rôle important qu’il joue dans le maintien de la stabilité et de la paix dans la région ».

Bennett, qui a exclu d’entamer un processus diplomatique avec l’Autorité palestinienne, devrait se rendre en Égypte plus tard ce mois-ci, après avoir reçu une invitation de Sissi lors du voyage du chef du renseignement égyptien Abbas Kamel en Israël le mois dernier.

Sissi a accueilli Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II pour des entretiens au Caire la semaine dernière, qui comprenaient des discussions sur les efforts visant à relancer le processus de paix moribond au Moyen-Orient.

Le roi Abdallah II de Jordanie, à gauche, le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, au centre, et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas se réunissent au Caire, en Égypte, le 2 septembre 2021. (Crédit : AP)

Herzog a rencontré Abdallah la semaine dernière à Amman, lors d’une visite qui n’a été révélée que samedi soir.

« Il y a dans la région le sentiment d’un désir de progresser, un désir de communiquer », a déclaré Herzog à la suite de sa visite en Jordanie. « Nous célébrons actuellement le premier anniversaire de la signature des accords d’Abraham. Ces accords ont créé une importante infrastructure régionale. Ce sont des accords très importants, qui transforment notre région et le dialogue en son sein… Je pense qu’il est très important pour les intérêts stratégiques et diplomatiques de l’État d’Israël d’engager tout le monde dans le dialogue. »

Bennett a rencontré secrètement Abdallah en Jordanie en juillet, quelques semaines seulement après avoir pris ses fonctions de Premier ministre, lors du premier sommet entre les dirigeants des deux pays depuis plus de trois ans.

Les tensions entre la Jordanie et Israël avaient augmenté pendant le mandat de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais semblent s’être améliorées depuis que Bennett a pris ses fonctions en juin, notamment avec des accords agricoles et une importante vente d’eau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...