Abbas reçoit une délégation omanaise au sujet d’une ambassade en Cisjordanie
Rechercher

Abbas reçoit une délégation omanaise au sujet d’une ambassade en Cisjordanie

Le chef de l'AP souligne qu'il est important pour les Palestiniens que Muscate ait une représentation ; elle renforcera les liens bilatéraux selon lui

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l'ambassadeur d'Oman en Jordanie, Khamis bin Mohammed al-Faris, se saluent à Ramallah, le 6 août 2019. (Crédit : Wafa)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l'ambassadeur d'Oman en Jordanie, Khamis bin Mohammed al-Faris, se saluent à Ramallah, le 6 août 2019. (Crédit : Wafa)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a accueilli mardi à Ramallah une délégation d’officiels du ministère des Affaires étrangères d’Oman. Ils se sont rendus en Cisjordanie pour en savoir plus sur les procédures nécessaires pour ouvrir une mission diplomatique aux Palestiniens, a rapporté l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne, Wafa.

Le ministre des Affaires étrangères omanais a annoncé esur son compte Twitter fin juin que Muscate avait décidé d’ouvrir « une nouvelle mission diplomatique dans l’État de Palestine sous la forme d’une ambassade ».

Lors de sa rencontre avec la délégation omanaise, Mahmoud Abbas « a affirmé l’importance pour [Oman] d’ouvrir une ambassade en Palestine, quelque chose qui contribuera à renforcer les relations bilatérales d’une façon qui servira les intérêts des deux pays », d’après Wafa.

Le mois dernier, Majdi al-Khaldi, le conseiller diplomatique d’Abbas, et le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne ont applaudi la décision d’Oman d’ouvrir une mission à Ramallah.

À l’époque, une officielle de l’OLP, Hanan Ashrawi, s’était néanmoins montrée plus prudente.

« Nous pensons que cela nous permettra peut-être d’abord d’informer le gouvernement omanais sur la véritable nature de l’occupation et sur une coopération directe avec la Palestine », avait-elle dit aux journalistes, mettant en garde le pays du Golfe contre l’utilisation de cette ambassade pour se rapprocher d’Israël et établir des relations formelles avec l’État juif.

« Si cela a un prix politique, alors il y aura certainement des ramifications », a-t-elle averti.

La Mouqataa, le siège de l’Autorité palestinienne, à Ramallah, en Cisjordanie. (Crédit : PalestinianLiberator/WikiCommons)

Quelques jours après ces commentaires, le chef du Mossad Yossi Cohen avait déclaré à la conférence IDC-Herzliya : « Tout récemment, la restauration de relations formelles avec Oman a été déclarée ainsi que l’établissement d’un bureau de représentation du ministre des Affaires étrangères dans ce pays ».

Mais Oman avait ensuite démenti avoir établi des relations avec Israël, son chef de la diplomatie déclarant sur Twitter début juillet que ces affirmations étaient « infondées ».

Actuellement, quatre États arabes disposent de bureaux diplomatiques à Ramallah : la Jordanie, l’Égypte, la Tunisie et le Maroc.

Khaldi, le conseiller d’Abbas, a rappelé qu’Oman disposait d’un bureau diplomatique en Cisjordanie dans les années 1990 qui fut ensuite fermé.

La Jordanie et l’Égypte sont les deux seuls États arabes à avoir signé des accords de paix et à entretenir des relations diplomatiques avec Israël.

Les Palestiniens disposent d’une ambassade à Muscate.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a indiqué fin juin ne pas savoir si Oman s’était coordonné avec Israël pour décider d’ouvrir un bureau diplomatique pour les Palestiniens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, accompagné de son épouse Sara, est accueilli par le sultan Qaboos bin Said à Oman, le 26 octobre 2018 (Crédit : autorisation)

Même si le sultanat n’entretient pas de relations formelles avec Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était rendu à Muscate en octobre 2018 et y avait rencontré le sultan Qaboos bin Said.

Avant cela, aucun Premier ministre israélien n’y avait jamais effectué de visite officielle en plus d’une vingtaine d’années.

L’AFP a contribué à cet article..

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...