Actes de vandalisme anti-palestiniens à Jérusalem Est
Rechercher

Actes de vandalisme anti-palestiniens à Jérusalem Est

Des groupes d'extrême droite s'en sont pris à des véhicules appartenant à des Palestiniens

JERUSALEM – Une vingtaine de voitures appartenant à des Palestiniens ont été endommagées par des extrémistes juifs présumés, qui ont inscrit des slogans anti-arabes, à Jérusalem Est, a-t-on appris de sources concordantes.

Les pneus des voitures ont été crevés à Ein Aluza, près du quartier de Silwan, a précisé une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri.

Dix-neuf véhicules vandalisés. Un slogan en hébreu « Main d’oeuvre arabe = assimilation » a été inscrit sur un mur à proximité, un autre sur un camion dit « Assez d’assimilation », critiquant le fait que certains juifs et arabes travaillent ensemble.

Des juifs extrémistes ainsi que des activistes d’extrême droite se livrent, sous l’appellation du « Prix à payer« , à des agressions visant des villageois palestiniens ou arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l’armée, en réaction à des décisions gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts ou des actes attribués à des Palestiniens.

Les auteurs de ces agressions sont rarement appréhendés, et encore moins condamnés. Mais la semaine dernière, trois jeunes hommes de Havat Gilad, dans le nord de la Cisjordanie, ont été inculpés pour avoir incendié des véhicules dans le village voisin de Farata en novembre.

Un véhicule vandalisé à Jérusalem Est (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)
Un véhicule vandalisé à Jérusalem Est (Crédit : Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...