Affaires des sous-marins : Steinitz “choqué” par l’arrestation de ses conseillers
Rechercher

Affaires des sous-marins : Steinitz “choqué” par l’arrestation de ses conseillers

“Si on m'appelle pour un interrogatoire, je viendrais comme le ferait n'importe quel citoyen, et je coopérerai”, a précisé le ministre de l'Energie

Yuval Steinitz (Crédit: Raphael Ahren/TOI)
Yuval Steinitz (Crédit: Raphael Ahren/TOI)

Le ministre de l’Energie Yuval Steinitz a expliqué être « choqué et sidéré » d’apprendre que plusieurs de ses conseillers ont été arrêtés lundi dans le cadre de l’enquête de corruption sur l’acquisition de sous-marins et de navires de guerre par la marine israélienne.

« Ça m’est tombé dessus comme un coup de tonnerre dans un ciel bleu. Je suis connu pour être quelqu’un des plus honnêtes », a dit Steinitz à des proches, selon des informations rapportées par la Deuxième chaîne. « Personne n’est plus précautionneux que moi dans ce type d’affaire. »

Steinitz a expliqué qu’il n’avait jamais soupçonné une possible corruption des suspects dans l’enquête – et anciens conseillers – David Sharan et Rami Taib.

Un autre suspect dans le viseur de la police, l’ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale Avriel Bar-Yosef, avait été le directeur de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset quand Steinitz en était le président. Steinitz a noté qu’il avait nommé Bar-Yosef immédiatement après le départ de l’armée de ce général de brigade à la retraite.

« Si on m’appelle pour un interrogatoire, je viendrais comme le ferait n’importe quel citoyen et je coopérerai, aurait-il dit. Mais je crois et j’espère qu’on ne trouvera rien » lors des enquêtes sur Sharan, Taib et Bar-Yosef.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...