Affrontements à Jaffa après l’agression d’un directeur de yeshiva
Rechercher

Affrontements à Jaffa après l’agression d’un directeur de yeshiva

3 Arabes israéliens ont été arrêtés par la police après que des feux d'artifice et des pierres ont été lancés en direction des policiers qui séparaient les foules

Affrontements entre des manifestants arabes israéliens et la police à Jaffa, le 18 avril 2021. (Capture d'écran : Ynet)
Affrontements entre des manifestants arabes israéliens et la police à Jaffa, le 18 avril 2021. (Capture d'écran : Ynet)

Trois Arabes israéliens ont été arrêtés dimanche soir, selon la police, alors que des affrontements ont éclaté à Jaffa lors de manifestations rivales suite à une violente agression contre un directeur de yeshiva qui vit dans le quartier mixte juif-arabe de Tel Aviv.

Le rabbin Eliyahu Mali a été violemment attaqué dimanche matin dans un crime de haine présumé alors qu’il cherchait à acheter un appartement pour y installer sa yeshivat hesder Shirat Moshe. Deux suspects ont été arrêtés par la suite.

En réponse à l’incident, une manifestation de Juifs majoritairement religieux a eu lieu près du site de l’attaque dimanche soir, dénonçant la violence contre les Juifs dans la ville.

Au même moment, une contre-manifestation d’Arabes israéliens locaux s’est formée en face de la manifestation juive, scandant « colons, rentrez chez vous ».

Les policiers, qui formaient une barrière humaine entre les deux manifestations, ont été attaqués par des pierres et des feux d’artifice lancés dans leur direction, a indiqué la police dans un communiqué.

Affrontements entre des manifestants arabes israéliens et la police à Jaffa, le 18 avril 2021. (Capture d’écran : Ynet)

Les images de l’incident montrent que les feux d’artifice provenaient de la manifestation arabe israélienne.

Deux officiers de police ont été légèrement blessés, selon la police.

Lors de l’incident survenu tôt dimanche, Mali et son collègue ont été agressés alors qu’ils se rendaient dans un immeuble de Jaffa pour voir la propriété. Les deux hommes ont été entourés par des résidents arabes du quartier, qui ont commencé à leur crier dessus et à leur ordonner de partir. Lorsqu’ils ont refusé et ont commencé à filmer l’incident, les suspects ont commencé à frapper Mali et son collègue.

Des photos publiées en ligne montrent le rabbin, âgé d’une soixantaine d’années, en train de recevoir des coups de pied au sol.

Deux résidents de Jaffa ont été filmés en train de battre le rabbin Eliyahu Mali le 18 avril 2021. (Autorisation)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dénoncé cette « attaque violente » et a exhorté les forces de l’ordre à traduire rapidement les agresseurs en justice.

Les législateurs de droite ont également fermement condamné l’attaque, la qualifiant d’antisémite.

« L’État d’Israël n’est pas un shtetl dans lequel on peut faire du mal aux Juifs », a tweeté le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, en référence aux hameaux juifs d’Europe de l’Est. « La violence sévère et manifeste contre le rabbin Eliyahu Mali, le chef de la yeshivat hesder de Jaffa, est une… honte nationale ».

Le ministre des Affaires de Jérusalem, Rafi Peretz, a qualifié l’incident de « glaçant » et a exhorté la police à traduire les agresseurs en justice.

Jaffa, qui a été intégrée à Tel Aviv, est traditionnellement arabe, mais ces dernières années ont vu de nombreux résidents juifs s’y installer, attirés par de nouveaux lotissements de luxe. Cet embourgeoisement a alimenté les tensions dans la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...