Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Algérie : rare apparition publique de Bouteflika pour voter

Le président algérien, dont les problèmes de santé récurrents mettent en question sa capacité à diriger le pays, a voté en fauteuil roulant

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika avec son neveu après avoir voté aux élections législatives, à Alger, le 4 mai 2017. (Crédit : Ryad Kramdi/AFP)
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika avec son neveu après avoir voté aux élections législatives, à Alger, le 4 mai 2017. (Crédit : Ryad Kramdi/AFP)

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, dont l’état de santé fait régulièrement l’objet de spéculations, a effectué une rare apparition publique jeudi pour voter – en fauteuil roulant – aux élections législatives, a constaté un photographe de l’AFP.

Il s’agit de la première apparition du chef de l’Etat algérien devant les médias internationaux et les médias algériens privés depuis sa prestation de serment pour un quatrième mandat en avril 2014.

Depuis, Bouteflika avait seulement fait quelques passages à la télévision d’Etat, notamment quand il recevait des hôtes étrangers.

Entouré de deux de ses frères et de deux jeunes neveux, le président âgé de 80 ans est arrivé dans le bureau de vote installé dans l’enceinte de l’école El Bachir Ibrahimi à El Biar, sur les hauteurs d’Alger.

Il a salué le personnel du bureau avant de rentrer dans l’isoloir accompagné d’un homme.

Bouteflika a ensuite remis le bulletin de vote à l’un de ses neveux qui l’a glissé dans l’urne avant de se laisser longuement photographier. Il est parti sans faire de déclaration.

La Chancelière allemande Angela Merkel arrive à une conférence de presse, le 14 mars 2014. (Crédit : AFP/dpa/Nicolas Armer/Germany out)
La Chancelière allemande Angela Merkel arrive à une conférence de presse, le 14 mars 2014. (Crédit : AFP/dpa/Nicolas Armer/Germany out)

Le 20 février, la chancelière allemande Angela Merkel avait dû reporter au dernier moment sa visite en Algérie à cause d’une « bronchite aiguë » de Bouteflika, dont les problèmes de santé récurrents mettent en question sa capacité à diriger le pays.

Il n’est apparu à la télévision d’Etat qu’un mois plus tard, le 19 mars, avec un de ses ministres, puis le 28 mars avec son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, en visite à Alger.

Bouteflika, président depuis 1999, a été frappé en 2013 par un accident vasculaire cérébral qui a affecté sa mobilité et son élocution. Depuis, il se déplace en fauteuil roulant et se fait discret.

Il travaille dans sa résidence de Zéralda, à l’ouest d’Alger, où il reçoit notamment ses hôtes étrangers.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.