Aliza Bin-Noun représentante à Paris d’une vision israélienne de l’actualité
Rechercher

Aliza Bin-Noun représentante à Paris d’une vision israélienne de l’actualité

L'ambassadrice a entre autres relevé que les attentats parisiens du 13 novembre étaient "hélas prévisible"

Aliza Bin-Noun au concert à la synagogue de la Victoire dédié aux victimes des attentats de l'Hyper Cacher de Vincennes, le 9 janvier dernier - 9 décembre 201( (Crédit : Eva Tapiero/Times of Israel)
Aliza Bin-Noun au concert à la synagogue de la Victoire dédié aux victimes des attentats de l'Hyper Cacher de Vincennes, le 9 janvier dernier - 9 décembre 201( (Crédit : Eva Tapiero/Times of Israel)

A l’occasion d’une rencontre Paris Match mettant à l’honneur l’ambassadrice d’Israël en France, Aliza Bin-Noun est revenue sur plusieurs sujets d’actualité.

Elle a d’abord commencé par admettre que les attentats du 13 novembre avaient été un véritable choc bien qu’elle admette « même si c’était, hélas, prévisible ».

En tant qu’Israélienne, elle évoque l’expérience qu’après de tels événements, les gens ont tendance à changer leur quotidien « puis la vie reprend le dessus ».

Elle est également intervenue sur de nombreux plateaux concernant précisément l’étiquetage des produits israéliens des implantations.

Sur cette question spécifique Aliza Bin-Noun est très claire. « Vous savez qu’il y a plus de 200 territoires contestés dans le monde ? Ce genre de pression est inutile. Les Israéliens n’aiment pas ça. Pas du tout, » a-t-elle déclaré à Paris Match.

En tant que fille de déportés, Aliza Bin-Noun défend Israël, pays au destin compliqué, tragique, ou il a fallu se battre. Pays ou ses citoyens resteront fidèles « parce qu’il n’y a pas d’alternative ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...