Israël en guerre - Jour 260

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Alon Toledano, 54 ans : un oncle aimant et un fils dévoué

Assassiné par des terroristes du Hamas sur le chemin de la synagogue de Sderot, le 7 octobre 2023

Amram Alon Toledano, assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il se rendait à la synagogue de Sderot le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Amram Alon Toledano, assassiné par des terroristes du Hamas alors qu'il se rendait à la synagogue de Sderot le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Amram Alon Toledano, 54 ans, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas à Sderot alors qu’il se rendait à la synagogue le 7 octobre.

Bien que Sderot ait également fait l’objet d’une vague de tirs de roquettes plus tôt ce sombre matin, les habitants de la ville frontalière de Gaza sont habitués à de tels événements, et Alon a décidé de tout de même se rendre à la synagogue pour célébrer Simhat Torah, mais il n’y est jamais parvenu.

Il a été enterré le 13 octobre à Jérusalem. Il laisse dans le deuil sa mère, Suzy, sa sœur aînée Yehudit et ses frères et sœurs plus jeunes, Tzila, Gadit, Yitzhak et Natan.

Né au Maroc, sa famille l’a quitté lorsqu’il était bébé et est arrivée en Israël via la France, selon un avis de décès publié sur le site web de l’Institut national d’assurance [bituach leumi]. Il a grandi à Sderot et, après son service militaire obligatoire, il a étudié la comptabilité au collège Sapir de la ville, et plus tard dans sa vie, il a également étudié dans le domaine de la santé, en particulier la nutrition.

Sa famille a indiqué qu’il avait été nommé Amram, et appelé Ami, d’après son grand-père, Amram, qui a été assassiné à l’intérieur du supermarché qu’il possédait au Maroc en 1957, dans le cadre d’un crime de haine. Amram ayant souvent eu du mal à porter ce nom, il a choisi de se faire appeler Alon.

Il était un membre actif de Havruta, une organisation d’Israéliens homosexuels religieux. L’organisation a noté que quelques semaines seulement avant son assassinat, il avait suivi la formation nécessaire pour devenir bénévole auprès de sa ligne d’assistance téléphonique, mais qu’il n’avait jamais pu assurer sa première permanence.

Son neveu, Shlomo Kavas, a écrit sur les réseaux sociaux qu’Alon « était un homme gentil et très sensible. Sa vie n’était pas toujours facile, physiquement et mentalement, mais il n’a jamais renoncé à l’améliorer ».

Shlomo a noté qu’il était « un oncle aimant pour ses nièces et ses neveux et un fils dévoué ».

Dans un entretien accordé à un podcast de Kann, Netanel Shaler et Shay Bramson, deux militants de Havruta, ont fait remarquer qu’Alon n’avait décidé de reconnaître officiellement son homosexualité qu’environ cinq ans avant son assassinat et « d’assumer son identité ».

En sa mémoire, a déclaré Shaler, Havruta met en place un projet visant à apporter une aide spéciale à tous ses membres blessés ou affectés physiquement et psychologiquement par l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre et la guerre qui s’en est suivie.

Bramson a noté qu’Alon « est resté très religieux » et qu’il venait d’une famille très religieuse, et qu’il a gardé ces éléments de son identité bien séparés.

Alon, a-t-il ajouté, « était une personne très modeste, très humble, très silencieuse, mais toujours volontaire pour aider », et il semblait très heureux de participer à la gamme d’activités communautaires de Havruta. « On pouvait voir que cela lui faisait du bien. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.