Rechercher

Anne Hidalgo inaugure une allée Mireille Knoll

L'allée rendant hommage à l'octogénaire juive assassinée en 2018 est située sur le boulevard de Ménilmontant, dans les 20e et 11e arrondissements

La plaque de l’allée Mireille Knoll. (Crédit : Twitter / Anne Hidalgo)
La plaque de l’allée Mireille Knoll. (Crédit : Twitter / Anne Hidalgo)

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a inauguré ce mardi une allée de la capitale nommée en mémoire de Mireille Knoll, femme juive assassinée à son domicile le 23 mars 2018. La maire avait annoncé vouloir un lieu au nom de la victime dès 2018. L’allée est située sur le boulevard de Ménilmontant, dans les 20e et 11e arrondissements.

Plusieurs personnalités étaient présentes à la cérémonie, et notamment l’écrivain Yann Moix, le maire du 11e arrondissement François Vauglin ou encore le député Meyer Habib.

Les deux fils de Mireille Knoll y ont également participé.

« Lâchement torturée et assassinée parce que née Juive, victime innocente de l’obscurantisme et de la haine antisémite à l’âge de 85 ans », peut-on lire sur la plaque de l’allée.

Ces mots ont choqué plusieurs responsables communautaires et internautes, qui ont reproché à la municipalité d’avoir omis le caractère islamiste de l’acte, ou de ne pas nommer les choses par leur nom.

Rescapée de la Shoah, Mireille Knoll avait été retrouvée chez elle sans vie le 23 mars 2018 après avoir été lardée de onze coups de couteau et partiellement carbonisée. Deux suspects ont été arrêtés peu après les faits. Ils comparaîtront devant la cour d’assises de Paris du 25 octobre au 19 novembre 2021. Le caractère antisémite du meurtre de l’octogénaire avait été confirmé en novembre 2020 par la cour d’appel de Paris.

En marge de la cérémonie de mardi, Anne Hidalgo a été interpellée au sujet de la médaille Grand Vermeil remise au dirigeant palestinien Mahmoud Abbas en 2015. Elle n’a pas répondu à la question.

Une place Claude-Goasguen a également été inaugurée hier en face de l’Église Notre-Dame de Grâce de Passy. L’ancien député et maire du 16e arrondissement, décédé en 2020, était un soutien d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...