Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Annulation de l’événement au Musée d’Art de Tel Aviv avec Christie’s

Le musée avait été très critiqué pour sa collaboration avec la maison de ventes aux enchères qui a organisé une vente de bijoux d'une famille enrichie en spoliant des Juifs pendant la Shoah

Rahul Kadakia, responsable international de la joaillerie chez Christie's, au téléphone derrière une vitrine de bijoux, lors d'une avant-première pour la presse des ventes du « Monde de Heidi Horten » à Genève, le 8 mai 2023. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)
Rahul Kadakia, responsable international de la joaillerie chez Christie's, au téléphone derrière une vitrine de bijoux, lors d'une avant-première pour la presse des ventes du « Monde de Heidi Horten » à Genève, le 8 mai 2023. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)

JTA – C’est sans doute l’ultime rebondissement de l’affaire de la vente des bijoux liés aux nazis par Christie’s : le Musée d’Art de Tel Aviv vient d’annuler une conférence prévue avec la maison de vente aux enchères.

Cette conférence, prévue en décembre, était supposée apporter la touche finale à une série de conférences organisées ces douze derniers mois par Christie’s pour marquer le 25e anniversaire d’un accord sur la restitution des œuvres d’art pillées par les nazis. Mais le musée a été très critiqué pour le concours apporté à Christie’s dans la vente aux enchères – qui a rapporté 202 millions de dollars – de bijoux appartenant à une famille enrichie par la spoliation de Juifs durant la Shoah.

La Fondation des survivants de la Shoah des États-Unis avait demandé au musée d’annuler l’événement, écrivant dans un communiqué qu’il revenait à offrir « une occasion aux profiteurs de la Shoah, au sein même de l’État juif, de justifier leur pillage ».

Le président de la fondation, David Schaecter, a dit à la Jewish Telegraphic Agency qu’il existait un « conflit d’intérêts évident » dans la mesure où un cadre supérieur de Christie’s siégeait par ailleurs au conseil d’administration d’un organisme de collecte de fonds du musée. Christie’s a nié l’existence d’un quelconque conflit d’intérêts et déclaré que son conseil d’administration n’avait rien à voir avec l’événement du musée.

Dans une déclaration dimanche au journal Israel Hayom, le musée a annoncé sa décision d’annuler l’événement en raison des réactions qu’il suscite.

« Le Musée d’Art de Tel Aviv est attentif aux critiques et à l’opinion publique. Aussi a-t-il finalement renoncé à accueillir la conférence « Réflexion sur les restitutions » avec Christie’s », indique le communiqué.

Le collier « Briolette of India » orné d’un diamant de 90 carats vendu dans le cadre de la collection de Heidi Horten. (Crédit : Christie’s)

Le musée a ajouté dans le communiqué entretenir « une relation professionnelle de longue date avec Christie’s » et précisé que la conférence de décembre aurait également donné la parole aux familles de survivants de la Shoah, au-delà des historiens et des experts du droit.

Il a indiqué que la conférence « avait été programmée bien avant » la vente controversée de bijoux appartenant à feue Heidi Horten.

Décédée en 2022, cette dernière était l’épouse de feu Helmut Horten, ex-membre du parti nazi qui a spolié des Juifs de leurs entreprises dans une démarche qualifiée d’« aryanisation ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.