Annulation du concert d’un musicien brésilien en raison d’une « période sensible »
Rechercher

Annulation du concert d’un musicien brésilien en raison d’une « période sensible »

Gilberto Gil, ancien ministre de la Culture brésilien de 2003 à 2008, a affirmé "être confiant dans le fait qu'il y aura d'autres occasions" de venir au sein de l'Etat juif

Le musicien brésilien Gilberto Gil à son arrivée à une cérémonie au centre Peres pour la paix à Tel Aviv, le 27 avril 2015 (Crédit :  Tomer Neuberg/Flash90)
Le musicien brésilien Gilberto Gil à son arrivée à une cérémonie au centre Peres pour la paix à Tel Aviv, le 27 avril 2015 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le musicien brésilien Gilberto Gil a annulé mardi son concert prévu au mois de juillet en Israël, une décision saluée par les militants pro-boycott.

Gil, qui avait été ministre de la Culture au Brésil de 2003 à 2008, devait se produire à Raanana le 4 juillet.

Gil a expliqué qu’il avait annulé sa venue au mois de juillet après avoir « minutieusement réfléchi avec les membres de son groupe », disant à ses promoteurs dans un courriel que « nous sommes tous inquiets de la période sensible que traverse actuellement Israël », a fait savoir Haaretz.

« Nous adorons Israël et nous y avons toujours été chaleureusement accueillis », a-t-il souligné, ajoutant que « nous sommes confiants dans le fait qu’il y aura d’autres opportunités et nous espérons des jours meilleurs ».

Les soutiens du mouvement BDS (Boycott, Divestment, and Sanctions) ont lié cette décision aux violences survenues sur la frontière avec Gaza au début du mois.

Les manifestations de la « Marche du retour » ont commencé il y a presque deux mois et elles ont connu leur apogée, le 14 mai, dans des affrontements violents avec l’armée israélienne qui ont fait 60 morts et des milliers de blessés. Le Hamas a déclaré que 50 des personnes tuées appartenaient à son groupe et trois autres victimes mortellement touchées ont été revendiquées par le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

Le musicien de 75 ans avait défié les appels au boycott d’Israël en 2015 lorsqu’il s’était produit à Tel Aviv avec son compatriote brésilien Caetano Veloso.

L’ancien membre du groupe des Pink Floyd, Roger Waters, leur avait demandé d’annuler leur concert dans le cadre de la campagne de boycott culturel menée par Waters pour protester contre ce qu’il qualifie de violations aux droits de l’Homme à l’encontre des Palestiniens de la part d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...