Annulation d’une célébration à la synagogue de Varsovie pour des raisons de sécurité
Rechercher

Annulation d’une célébration à la synagogue de Varsovie pour des raisons de sécurité

Les festivités prévues pour la fête nationale par la communauté juive n’ont pas eu lieu en raison de menaces non précisées

L'entrée de la synagogue Nozyk, à Varsovie, en Pologne, la seule synagogue de la ville qui a survécu à la Seconde Guerre mondiale. Construite entre 1898 et 1902 et restaurée après la guerre, elle est toujours utilisée aujourd'hui, et accueille la communauté juive de Varsovie ainsi que d'autres organisations juives. (Crédit : Flash90)
L'entrée de la synagogue Nozyk, à Varsovie, en Pologne, la seule synagogue de la ville qui a survécu à la Seconde Guerre mondiale. Construite entre 1898 et 1902 et restaurée après la guerre, elle est toujours utilisée aujourd'hui, et accueille la communauté juive de Varsovie ainsi que d'autres organisations juives. (Crédit : Flash90)

VARSOVIE, Pologne – Le Conseil de la communauté juive de Varsovie a annulé une célébration de la Journée de l’Indépendance polonaise qui était prévue dans la synagogue Nozyk historique de la ville, en citant des raisons de sécurité.

La communauté juive a appris l’annulation jeudi, à la veille de la date prévue pour la fête, qui devait avoir lieu le jour de la fête nationale.

Anna Chipczynska, présidente du Conseil de la communauté juive de Varsovie, Michael Schudrich, grand rabbin de Pologne qui devait réciter une prière pour la Pologne, et Anna Cialowicz, auteure d’une anthologie d’articles datant d’avant la Seconde Guerre mondiale intitulée « Ma Varsovie juive », devaient notamment s’exprimer à cette occasion.

Le public de la cérémonie avait été limité aux membres de la communauté juive et aux invités du conseil.

L’événement a été annulé pour assurer la sécurité des membres de la communauté, a annoncé le site d’informations Jewish.pl. Chipczynska n’a pas répondu à une demande de JTA sur la nature de la menace sécuritaire.

Les prières pour la Pologne ont été incluses dans l’office du vendredi matin de la synagogue Nozyk, et dans l’office du samedi matin de la synagogue progressiste Ec Chaim, selon le site internet.

Le 11 novembre 1918, la Pologne a obtenu son indépendance et est revenue sur la carte de l’Europe.

Pour cette journée, les grandes villes polonaises organisent des parades et des évènements culturels et sportifs. Environ 80 000 personnes ont assisté cette année à la parade de Varsovie. Le ministre polonais des Affaires internes et de l’Administration, Mariusz Blaszczak, qu’elle avait été sécurisée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...