Apple va louer d’énormes espaces de bureaux en cours de construction à Haïfa
Rechercher

Apple va louer d’énormes espaces de bureaux en cours de construction à Haïfa

Selon la presse israélienne, Bayside Land Corp a signé avec Apple; le bail débutera au 3e trimestre 2022, après l'achèvement de la première phase du projet dans le parc d'affaires

Un iPhone à côté du logo Apple. (Crédit : AFP PHOTO / Philippe HUGUEN)
Un iPhone à côté du logo Apple. (Crédit : AFP PHOTO / Philippe HUGUEN)

Le géant américain de la technologie Apple a signé un contrat de location de bureaux dans un nouveau projet actuellement en construction dans un parc technologique et commercial à Haïfa, a rapporté la presse israélienne mercredi.

L’information a été rapportée pour la première fois par Calcalist, après que le promoteur immobilier Bayside Land Corp. a déclaré mardi dans une annonce à la Bourse de Tel Aviv qu’une filiale avait conclu un accord de location avec une « société technologique internationale de premier plan » pour la location d’une surface de 28 000 mètres carrés d’espace en surface et de 620 places de parking souterrain au parc Matam Hi-Tech et d’affaires à Haïfa.

Selon l’accord de bail, l’entreprise technologique louera la totalité de la première étape du développement du nouveau projet en cours de construction dans le parc technologique pour une période de sept ans, pour un total de 30 millions NIS par an, avec une option de prolongation du contrat. Le bail débutera avec l’achèvement de la première phase du projet, au troisième trimestre de 2022, selon le dépôt de la demande.

Un porte-parole d’Apple en Israël a refusé de commenter.

Apple a commencé ses activités en Israël après avoir acquis la start-up israélienne Anobit pour quelque 390 millions de dollars en 2012. L’entreprise américaine possède désormais des centres de R&D à Herzliya et Haïfa, avec un total d’environ 1 000 employés.

Le contrat de location a été signé alors que les entreprises technologiques du monde entier se rendent compte que même après la fin de la pandémie de coronavirus, une sorte de modèle de travail à domicile continuera d’exister.

Check Point Software Technologies, par exemple, une société israélienne de cybersécurité, a demandé au public de concevoir le bureau du futur dans lequel un lieu de travail hybride deviendra la norme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...