Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Approbation de la toute première implantation depuis 25 ans

Le feu vert permettra de commencer à préparer les terrains à Amichai, futur foyer des évacués de l'avant-poste illégal d'Amona. Le programme de 2500 maisons à travers toute la Cisjordanie a été avancé

Des ouvriers préparent les emplacement de nouvelles caravanes dans l'implantation d'Ofra, en Cisjordanie, le 29 janvier 2017. (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)
Des ouvriers préparent les emplacement de nouvelles caravanes dans l'implantation d'Ofra, en Cisjordanie, le 29 janvier 2017. (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)

Le plan de construction de la première implantation officielle depuis 25 ans en Cisjordanie a passé son dernier obstacle de planification mercredi, ainsi qu’un programme visant à construire 2 000 logements à travers toute la Cisjordanie.

Le feu vert est venu suite à l’intervention du procureur général Avichai Mandelblit, a annoncé le site d’information Ynet.

Les plans, approuvés par la Haute-commission de planification de l’Administration civile, concernent 102 logements pour Amichai, qui se situera à proximité des implantations de Shiloh et d’Eli, au nord de Ramallah.

Amichai est une nouvelle implantation qui sera construite pour les résidents de l’avant-poste illégal d’Amona qui a été évacué au mois de février conformément à une ordonnance de la cour qui avait jugé qu’il avait été construit sur des terrains privés palestiniens.

Ce sera la toute première implantation à être construite depuis les accords de paix d’Oslo, signés dans les années 1990.

Une vue partielle des caravanes démantelées de l'avant-poste d'Amona placées dans l'implantation de Shiloh, en Cisjordanie, le 31 mars 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
Une vue partielle des caravanes démantelées de l’avant-poste d’Amona placées dans l’implantation de Shiloh, en Cisjordanie, le 31 mars 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

La majorité des évacués vivent actuellement dans l’implantation d’Ofra, à proximité de ce qui était Amona. D’autres sont accueillis à Shiloh.

Un porte-parole des évacués d’Amona a indiqué que « nous saluons la permission octroyée de commencer les préparations des terrains » mais il a ajouté que « nous devons souligner que les permis nous autorisent seulement à commencer à préparer les terrains et non à débuter les constructions, qui ne seront menées qu’à l’issue d’un processus de planification qui va continuer pendant un long moment encore. »

« En même temps, nous réclamons un soulagement [temporaire]. D’ici, depuis l’hôtel à Ofra, nous demandons au procureur général et au Premier ministre de vivre dans des mobile homes sur une zone temporaire à Amichai jusqu’à ce que nous puissions aménager dans nos maisons permanentes dont la construction ne sera pas achevée avant longtemps. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.