Après la recommandation américaine, Israël interdit le Galaxy Note sur ses vols
Rechercher

Après la recommandation américaine, Israël interdit le Galaxy Note sur ses vols

L’Autorité de l’Aviation Civile interdit aux passagers de monter à bord des avions avec des téléphones qui ont pris feu à plusieurs reprises

Des Samsung Galaxy S7 exposés au Parc olympique de Rio de Janeiro, 2 août 2016. (Crédit : AFP / Kirill Kudryavtsev)
Des Samsung Galaxy S7 exposés au Parc olympique de Rio de Janeiro, 2 août 2016. (Crédit : AFP / Kirill Kudryavtsev)

Le directeur général Joel Feldschuh a annoncé dimanche que les passagers ne pourraient pas monter dans des avions en Israël avec les appareils et que l’autorité commencerait à mettre en place l’interdiction à partir de samedi matin.

Des officiels américains ont interdit tous les téléphones Samsung Galaxy Note 7 dans les avions, déclarant que quiconque tentant de voyager avec l’appareil risquerait une amende et de voir son appareil confisqué.

Israël s’est joint à plusieurs pays à travers l’Europe dans son application de l’interdiction à la suite de la décision américaine.

Le géant sud coréen de l’électronique a déjà rappelé tous les téléphones Note 7, avec des substitutions, à la suite de cas d’explosion des batteries qui ont conduit à de nombreuses blessures. Samsung a déjà arrêté la production de fleuron de la marque.

Le ministre américain des Transports Anthony Foxx a déclaré qu’un ordre urgent d’interdiction des téléphones prendrait effet samedi.

Les passagers ne pourront pas transporter le Note 7 dans les avions, que ce soit dans des bagages à main ou des bagages en soute sur des vols intérieurs ou internationaux vers ou depuis les Etats-Unis, a précisé l’agence.
« Nous comprenons que l’interdiction de ces téléphones sur les avions constituera un inconvénient pour certains passagers, mais la sécurité de tous à bord doit être la priorité », a expliqué Foxx dans un communiqué.

« Nous prenons cette mesure supplémentaire parce que même un incident avec un incendie lors d’un vol pose un très grand risque de blessure et met beaucoup de vies en danger ».

Cette semaine, la commission de Sécurité des Produits du Consommateur a formalisé le rappel affectant 1,9 million de portables aux Etats-Unis, y compris le million annoncé le 15 septembre et 900 000 remplacements supplémentaires.
L’agence a déclaré que Samsung avait reçu des informations d’au moins 96 appareils américains ayant surchauffé, avec 13 cas de blessures par brûlure et 47 incidents de dommages à des biens.

Samsung a publié un communiqué notant qu’il travaillait avec le département américain de l’aviation pour avertir les clients de l’interdiction. L’entreprise a également incité les clients du Note 7 à se faire rembourser ou à échanger leurs téléphones en se rendant chez leur vendeur.

Le Note 7 n’est pas le seul gadget à avoir pris feu à cause de problèmes de batterie au lithium, qui a affecté des produits aussi variés que des ordinateurs, des voitures Tesla jusqu’à des Boeings 787. Au moins trois compagnies aériennes ont ajouté de nouveaux équipements anti-incendies dans leurs avions au cas où une batterie de téléphones ou d’ordinateurs portables surchaufferait, viendrait à prendre feu ou ne pourrait pas être éteinte.

Les batteries au lithium rechargeables sont plus susceptibles de surchauffer que n’importe quel autre type de batteries si elles sont exposées à de hautes températures, sont endommagées ou ont des défauts de fabrication. Une fois que la surchauffe commence, elle peut conduire à un « emballement thermique » dans lequel les températures continuent d’augmenter à des niveaux très hauts. L’eau peut éteindre les flammes, mais n’arrête pas toujours l’emballement thermique. Des flammes vont souvent réapparaître après avoir été éteinte une première fois.

Les batteries au lithium sont omniprésentes dans les appareils électroniques de consommation. Les fabricants les apprécient parce qu’elles pèsent moins lourd et peuvent conserver beaucoup plus d’énergie dans le même espace que tous les autres types de batteries.

Plus tôt cette année, l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile, une agence des Nations unies qui fixe les standards mondiaux de l’aviation, a interdit les chargements cargos importants de batteries rechargeables au lithium-ion dans des avions de passagers jusqu’à ce qu’un emballage meilleur puisse être développé afin d’éviter qu’un incendie ne se propage et puisse potentiellement détruire l’avion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...