Après l’attaque mortelle, Rami Lévy défend sa sécurité
Rechercher

Après l’attaque mortelle, Rami Lévy défend sa sécurité

Le propriétaire du supermarché souligne que ses magasins, présents dans toute la Cisjordanie, ne sont pas ciblés, et appelle à la résilience face au terrorisme

Un policier israélien rassemble des preuves sur les lieux d'une attaque au couteau dans un supermarché dans le parc industriel de Shaar Binyamin, au nord de Jérusalem, le 18 février 2016 (Crédit : Police israélienne)
Un policier israélien rassemble des preuves sur les lieux d'une attaque au couteau dans un supermarché dans le parc industriel de Shaar Binyamin, au nord de Jérusalem, le 18 février 2016 (Crédit : Police israélienne)

Rami Levy, le propriétaire d’un supermarché de Cisjordanie où a eu lieu une attaque au couteau mortelle la semaine dernière, a souligné dimanche que les procédures de sécurité sur le site étaient appropriées, et que l’acte du terroriste n’avait pas été empêché à cause de la malchance.

« Nous avons fait exactement ce que la police attend de nous […]. Nous avons reçu des instructions de la police et nous faisons ce qu’ils disent, a déclaré Levy sur la radio militaire. [L’attaque] était de la pure malchance. »

Levy, dont la chaine de supermarchés éponymes a une présence importante en Cisjordanie ainsi qu’en Israël est en populaire à la fois chez les Israéliens et les Palestiniens, a balayé les spéculations selon lesquelles sa chaîne avait été spécifiquement ciblée et a appelé le public à être résilient face au terrorisme.

« Malheureusement, toute la société israélienne est devenue une cible, a déclaré Levy. C’est arrivé à Tel Aviv, à Jérusalem, dans chaque endroit d’Israël… Les [terroristes] veulent déranger notre routine, mais nous ne pouvons pas céder face au terrorisme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...