Ari Harow placé en résidence surveillée pour 5 jours
Rechercher

Ari Harow placé en résidence surveillée pour 5 jours

La police a récemment recommandé l'inculpation pour fraude, abus de confiance et conflit d'intérêts de Perah Lerner, une ancienne proche conseillère de Netanyahu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entouré de son ancien chef de cabinet Ari Harow et de son ancienne conseillère parlementaire Perach Lerner, le 24 novembre 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un ancien chef de cabinet du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été entendu jeudi par la police dans le cadre d’une enquête pour fraude.

« La police a interrogé jeudi un ancien haut fonctionnaire du bureau du Premier ministre soupçonné de fraude dans le cadre d’une enquête en cours », affirme un communiqué de la police, qui ne cite pas de nom. Il s’agit d’Ari Harow.

« Il a été libéré mais placé en résidence surveillée pour cinq jours ».

Responsable de la collecte de fonds à l’étranger pour Benjamin Netanyahu en 2002 quand ce dernier était député, l’homme d’affaires d’origine américaine de 43 ans a ensuite été nommé conseiller de M. Netanyahu en 2007. Il a notamment été son chef de cabinet.

La presse israélienne le présente comme l’un des hommes de confiance de l’actuel Premier ministre depuis 14 ans.

Le quotidien Haaretz avait annoncé la semaine dernière l’ouverture d’une enquête concernant l’implication présumée de Harow dans la vente d’une société fictive pour trois millions de dollars.

Selon le journal, il aurait également été interrogé sur des fonds que Netanyahu aurait reçu de l’étranger.

Le procureur général israélien Avichaï Mandelblit avait indiqué dimanche avoir ordonné « l’examen » d’une affaire impliquant Netanyahu, sans donner plus de détails, après plusieurs semaines de rumeurs et de spéculations dans les médias.

« Nous soulignons qu’il s’agit d’un examen et non d’une enquête criminelle », avait précisé le ministère de la Justice dans un communiqué.

Il y a deux semaines, la police a recommandé l’inculpation pour fraude, abus de confiance et conflit d’intérêts de Perah Lerner, une ancienne proche conseillère de M. Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...