Armée : Le général Nissan Davidi choisi pour diriger le Commandement coronavirus
Rechercher

Armée : Le général Nissan Davidi choisi pour diriger le Commandement coronavirus

L'unité nouvellement formée aura pour mission de "casser la chaîne de contamination" en détectant rapidement les porteurs du virus

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

le ministre de la Défense Benny Gantz (droite) salue du couve de général Nissan Davidi, qui a reçu la mission de diriger le Commandement militaire du coronavirus, le 4 août 2020. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
le ministre de la Défense Benny Gantz (droite) salue du couve de général Nissan Davidi, qui a reçu la mission de diriger le Commandement militaire du coronavirus, le 4 août 2020. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Mardi, le général Nissan Davidi a reçu la mission de diriger ce qui a été surnommé le Commandement Coronavirus de l’armée. Ce commandement supervise les activités de l’armée lies à l’épidémie et participe à la réponse nationale à la crise du COVID-19.

Le Commandement du coronavirus a été créé la semaine dernière par ordre du ministre de la Défense Benny Gantz. Il a reçu pour mission spécifique de « casser la chaîne d’infection » en améliorant la capacité de dépistage du pays pour détecter les porteurs de la maladie, superviser le réseau de surveillance épidémiologique afin d’identifier ceux qui ont pu être en contact avec les porteurs et leur demander rapidement de se mettre en quarantaine.

C’est le troisième groupe du pays chargé de superviser la lutte contre l’épidémie, après le « cabinet coronavirus » composé de ministres du gouvernement et le groupe de conseil d’experts qui assiste le responsable de la réponse gouvernementale au coronavirus, Ronni Gamzu.

Mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rendu visite au quartier général du Commandement du coronavirus sur la base du Commandement du Front à Ramle, en compagnie de Gantz, du Conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et du vice chef d’Etat major Eyal Zamir.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec à gauche le vice chef d’Etat major Eyal Zamir, et le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, visitent le commandement militaire du coronavirus à Ramle, le 4 août 2020. (Amos Ben-Gershom/GPO)

« J’ai été très impressionné par le travail réalisé ici pour casser la chaîne d’infection. On effectue ici de grands efforts. Il y a une coordination totale avec le ministère de la Santé et, bien sûr, avec le responsable de la réponse nationale au coronavirus, le professeur Ronni Gamzu. Ils travaillent ensemble, coordonnent les maires, et tentent de créer quelque chose qui, de mon point de vue, n’existe pas dans le monde – la capacité de casser [la chaîne d’infection] à très haut niveau, avec une très grande portée », a déclaré Netanyahu.

Davidi, qui servait auparavant comme officier en chef de la logistique pour le Commandement du Front de Tsahal et dans d’autres positions liées à la logistique, a été choisi pour occuper le poste par le chef du Commandement du Front Uri Gordin et le chef de l’Etat major de Tsahal, Aviv Kohavi, a déclaré l’armée. Sa nomination a été approuvée par Gantz.

Davidi devait prendre sa retraite de l’armée, mais a décidé de repousser son départ pour diriger le Commandement du coronavirus, a déclaré Tsahal.

Le commandement a été formé mardi dernier après que Gamzu a donné au ministère de la Défense et à l’armée la responsabilité de mener les enquêtes épidémiologiques, de suivre la propagation de la maladie et de reconstituer les déplacements des porteurs confirmés.

Le général Nissan Davidi, qui a reçu la charge de diriger le Commandement militaire du coronavirus le 4 août 2020. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

« Ce commandement spécial travaillera pour réduire les délais de tests, améliorer les procédures des laboratoires, [et] gérer un large réseau d’enquêteurs épidémiologiques ; il s’assurera d’une mise en quarantaine rapide des patients, analysera et évaluera la propagation de la maladie afin de définir des politiques », avait alors déclaré le ministère dans un communiqué.

Plus tôt cette semaine, le ministère a chargé Gamzu de réaliser des enquêtes épidémiologiques et suivre la propagation de la maladie en reconstituant les déplacements des porteurs confirmés.

Dimanche, Gantz a approuvé le rappel de 3 000 réservistes – principalement du Commandement du Front de Tsahal – pour assister à la création du Commandement du coronavirus et participer à d’autres aspects de la réponse militaire à l’épidémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...