Armée : une roquette a été lancée sur Israël depuis le Sinaï
Rechercher

Armée : une roquette a été lancée sur Israël depuis le Sinaï

Aucun blessé ni dégât signalé ; l’armée cherche le point d’impact dans la région d’Eshkol

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une roquette tirée de Gaza et qui a atterri dans un terrain vague de la région d'Eshkol, le 19 décembre 2014. Illustration. (Crédit : police israélienne)
Une roquette tirée de Gaza et qui a atterri dans un terrain vague de la région d'Eshkol, le 19 décembre 2014. Illustration. (Crédit : police israélienne)

Une roquette a été tirée mardi matin sur le sud d’Israël depuis la péninsule égyptienne du Sinaï, en pleine visite du président américain Donald Trump, a annoncé l’armée.

La roquette n’a entraîné ni blessé, ni dégât, a dit l’armée.

Les troupes israéliennes ont été déployées dans la région d’Eshkol, frontalière de la péninsule du Sinaï, pour retrouver le point d’impact de la roquette. Dans certains cas, des roquettes lancées sur Israël ne franchissent pas la frontière et atterrissent en territoire égyptien.

Aucune organisation n’a dans l’immédiat revendiqué cette attaque, mais les tirs précédents ont été revendiqués par l’affilié au Sinaï du groupe terroriste Etat islamique.

L’alerte à la roquette n’a pas été activée pendant l’attaque, puisque d’après les calculs, le projectile ne se dirigeait pas vers une zone peuplée.

L’affilié de l’Etat islamique au Sinaï a lancé le mois dernier une roquette sur Israël, qui a touché une serre de la région d’Eshkol, dans la commune de Yuval. Personne n’avait été blessé par la roquette, mais un homme qui était à proximité du point d’impact du projectile avait été hospitalisé pour une crise d’angoisse.

Restes d'une roquette tirée depuis la péninsule du Sinaï qui a frappé une serre à Yuval, dans la région d'Eshkol, le 10 avril 2017. (Crédit : police israélienne)
Restes d’une roquette tirée depuis la péninsule du Sinaï qui a frappé une serre à Yuval, dans la région d’Eshkol, le 10 avril 2017. (Crédit : police israélienne)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...