Ashkenazi appelle à annuler les amendes données aux manifestants
Rechercher

Ashkenazi appelle à annuler les amendes données aux manifestants

"Le droit de manifester est un droit démocratique fondamental", a déclaré le numéro 2 de Kakhol lavan

Le numéro 2 de Kakhol lavan Gabi Ashkenazi participe à la conférence annuelle internationale d'innovation municipale à Tel Aviv, le 19 février 2020. (Miriam Alster/Flash90)
Le numéro 2 de Kakhol lavan Gabi Ashkenazi participe à la conférence annuelle internationale d'innovation municipale à Tel Aviv, le 19 février 2020. (Miriam Alster/Flash90)

L’élu de Kakhol lavan Gabi Ashkenazi a appelé lundi à faire annuler les amendes données aux personnes qui ont manifesté devant sa maison plus tôt ce matin.

« Même dans les circonstances actuelles, la liberté de parole et le droit de manifester doivent être garantis tant que les manifestants respectent les consignes du ministère de la Santé », a tweeté Ashkenazi.

De fait, c’est pour un manque de respect de régulations que les manifestants ont reçu une amende.

La police a mis des amendes de 5 000 shekels à des dizaines de personnes qui ont manifesté en violation des consignes du ministère de la Santé, qui autorise à manifester en groupe de 10 personnes maximum.

Les manifestants appelaient Ashkenazi à prendre conscience que Netanyahu l’embarquait lui et le chef de Kakhol lavan Benny Gantz « pour un autre tour » de négociations pour un gouvernement d’unité nationale.

« Le droit de manifester est un droit démocratique fondamental. J’appelle le ministère de la Sécurité publique et le chef de la police en fonction à annuler toutes les amendes mises aux manifestants ce matin », a déclaré le numéro 2 de Kakhol lavan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...