Attaque en Arabie: les rebelles au Yémen « ne font que se défendre », dit Rouhani
Rechercher

Attaque en Arabie: les rebelles au Yémen « ne font que se défendre », dit Rouhani

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a affirmé que les armes utilisées dans l'attaque, revendiquée par les Houthis, avaient été fabriquées en Iran

Le président iranien Hassan Rouhani prend la parole lors d'une conférence de presse à New York le 26 septembre 2018, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. (Crédit : AFP / Jim WATSON)
Le président iranien Hassan Rouhani prend la parole lors d'une conférence de presse à New York le 26 septembre 2018, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. (Crédit : AFP / Jim WATSON)

Le président iranien Hassan Rouhani a justifié lundi les attaques contre l’Arabie saoudite revendiquées par les rebelles au Yémen, affirmant que ces derniers « ne font que se défendre » face aux bombardements saoudiens.

« Le Yémen est la cible de bombardements quotidiens (…). Le peuple du Yémen a été obligé de répondre. Ils ne font que se défendre », a estimé Rouhani à Ankara à l’issue d’un sommet sur la Syrie avec ses homologues russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen a affirmé lundi que les armes utilisées dans cette attaque, qui a réduit brutalement l’approvisionnement du monde en or noir et réveillé la crainte d’une escalade militaire entre Washington et Téhéran, avaient été fabriquées en Iran.

Elle a été revendiquée par les rebelles Houthis du Yémen, pays en guerre où Ryad intervient depuis 2015 à la tête d’une coalition militaire aux côtés du gouvernement face à la rébellion soutenue par l’Iran.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a estimé qu’il n’y avait aucune preuve que cette « attaque sans précédent contre l’approvisionnement énergétique mondial » soit venue du Yémen, Washington accusant l’Iran d’en être à l’origine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...