Rechercher

Augmentation des cas de rétinopathie dû au stress pendant le COVID

L'hôpital Assuta d'Ashdod constate une hausse de 200 % des cas de maladies oculaires dû au stress provoqué par la pandémie et les fermetures, et non un effet secondaire du COVID

Image illustrative d'un test de la vue (Crédit : Visivasnc/iStock/Getty Images)
Image illustrative d'un test de la vue (Crédit : Visivasnc/iStock/Getty Images)

Une étude menée dans un hôpital israélien a révélé une forte augmentation des cas d’une maladie oculaire, exacerbée par le stress, au moment de la pandémie de COVID, ont déclaré des médecins mardi.

Une étude portant sur plus de 100 patients de l’hôpital Assuta d’Ashdod a révélé une augmentation de 200 % des cas de rétinopathie séreuse centrale au cours de la pandémie. Ce trouble, qui entraîne une déficience visuelle, touche généralement un seul œil.

Parfois aussi appelée chorio-rétinopathie séreuse centrale (CSR), elle est due à l’accumulation de liquide sous la rétine. Cela peut déformer la vision. La plupart des cas se résolvent d’eux-mêmes.

Les responsables de l’hôpital ont déclaré à la Douzième chaîne qu’ils associaient l’augmentation des cas, au stress causé par la pandémie et les confinement successifs plutôt qu’ç un effet secondaire du COVID lui-même.

Ils ont noté des corrélations entre les vagues de COVID et les hausses de CSR et les baisses ultérieures.

« Il s’agit d’une étude révolutionnaire qui renforce la théorie acceptée selon laquelle il existe un lien entre le stress mental et le déclin de la vue », a déclaré le professeur Josef Pikkel, l’un des auteurs de l’étude. « L’étude a montré que pendant le coronavirus et les confinements, moments de grands stress, il y avait une forte augmentation du nombre de cas. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...