Cinq décès de plus cette nuit
Rechercher

Cinq décès de plus cette nuit

Un homme de 80 ans est le 12e pensionnaire d'une maison de retraite de Yavneel à mourir des suites du coronavirus

Des soignants du Magen David Adom avec un malade aux abords de la nouvelle unité coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 3 avril 2020 (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Des soignants du Magen David Adom avec un malade aux abords de la nouvelle unité coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 3 avril 2020 (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Cinq personnes âgées sont décédées la nuit dernière des suites du COVID-19, portant le bilan des victimes de la maladie au sein de l’Etat juif à 110.

Le décès d’un homme de 80 ans a été notamment le 12e enregistré dans une maison de retraite de Yavnéel, dans le nord du pays.

De plus, une femme de 81 ans et un homme de 96 ans ont succombé des suites de la maladie au centre médical Ichilov de Tel Aviv, tandis qu’un autre, âgé de 78 ans, qui était par ailleurs malade, s’est éteint à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.

Aucun autre détail n’a filtré sur la cinquième victime.

Selon les chiffres transmis dimanche soir par le ministère de la Santé, l’Etat juif compte 11 235 cas confirmés de coronavirus. 181 se trouvent dans un état grave et 133 ont été placés sous respirateur.

750 personnes ont été hospitalisées, 7 257 personnes testées positives au COVID-19 sont soignées chez elles et 1 058 se trouvent dans des hôtels de quarantaine.

Le nombre d’Israéliens ayant guéri du coronavirus est de 1 689 malades, a encore indiqué le ministère.

De plus, 7 680 tests de dépistage ont été effectués dans les dernières vingt-quatre heures.

Des membres d’une équipe médicale de Magen David Adom, portant un équipement protecteur, manipulent un échantillon de test de COVID-19 sur un lieu de test depuis un véhicule, le 22 mars 2020. (Flash90)

Le chef du système de la santé dans le pays a mis en garde, dimanche soir, les Israéliens contre un relâchement dans les pratiques de distanciation sociale et dans la mise en oeuvre des restrictions de quarantaine, disant que le virus pourrait réapparaître avec force.

« Je comprends qu’il est difficile de rester si longtemps chez soi et le public a prouvé et il prouve encore sa capacité à respecter les règles et à protéger les familles de tous », a commenté dans un communiqué le directeur-général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov.

La météo de dimanche – chaude et ensoleillée – à laquelle est venu s’ajouter l’esprit de fête de Pessah ont amené un grand nombre de citoyens à s’aventurer dehors, malgré des restrictions visant à conserver les Israéliens à proximité de leurs habitations et à l’écart les uns des autres.

Bar Siman-Tov a averti que « se rassembler pendant cette fête met en péril toutes nos vies. Nous avons pu voir ce qu’il s’est passé dans d’autres pays où la discipline a flanché et nous devons rester en permanence disciplinés afin de pouvoir passer outre cette situation. »

Les responsables israéliens de la santé attendent une recrudescence des décès causés par le coronavirus dans les dix prochains jours, selon des informations transmises vendredi.

Cette augmentation du nombre de décès n’implique pas, toutefois, une hausse du nombre d’infections.

Des officiers de police à un barrage temporaire à Jérusalem, le 8 avril 2020, en plein confinement national visant à empêcher la propagation de l’épidémie de coronavirus pendant la fête de Pessah. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Presque toutes les personnes qui sont mortes du coronavirus en Israël étaient des personnes âgées qui souffraient déjà d’autres maladies, selon les responsables des hôpitaux. Le nouveau coronavirus se propage rapidement dans les maisons de retraite du pays, suscitant une vive inquiétude pour la sécurité des personnes âgées.

Les experts font également remarquer la hausse relativement lente du nombre de malades placés sous respirateur comme source d’encouragement potentielle, ainsi que la lente augmentation du nombre de nouveaux cas.

Mais les responsables de la Santé israéliens prédisent – avec un peu moins d’optimisme – que l’Etat juif ne parviendra pas dans l’immédiat à atteindre le seuil espéré de 10 000 tests par jour en raison de la pénurie d’un réactif chimique essentiel.

Plus de 114 000 personnes sont mortes des suites du coronavirus dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...