Baignade séparée dans une réserve naturelle de Cisjordanie
Rechercher

Baignade séparée dans une réserve naturelle de Cisjordanie

A Einot Tzukim, près de la mer Morte, les pataugeoires seront séparées pour permettre aux nageurs religieux de se baigner pendant quatre jours en septembre

Une piscine construite pour les visiteurs à Einot Tzukim, le 3 janvier 2017. (Melanie Lidman/Times of Israel)
Une piscine construite pour les visiteurs à Einot Tzukim, le 3 janvier 2017. (Melanie Lidman/Times of Israel)

L’Autorité israélienne des parcs et de la nature lance ce mois-ci un programme pilote sans précédent qui introduira des temps de baignade séparés pour les hommes et les femmes dans une piscine naturelle populaire près de la mer Morte.

L’Autorité des parcs a déclaré qu’elle lançait ce programme dans la réserve naturelle d’Einot Tzukim en réponse à la demande croissante des membres du public religieux, qui désapprouvent les baignades mixtes.

« Ces dernières années, nous avons reçu de nombreuses demandes et requêtes de touristes intéressés par des baignades séparées dans les réserves naturelles publiques de la juridiction de l’Autorité des parcs », a écrit l’Autorité des parcs sur son site web.

L’Autorité des parcs a déclaré que les séances de baignade séparées pour les hommes et les femmes seront décidées de manière à avoir un « impact minimal » sur le grand public.

La réserve naturelle, située près de Qumran en Cisjordanie, est composée d’une série de petites pataugeoires, alimentées par un réseau de ruisseaux, ainsi que d’une piscine plus grande. Elle est populaire auprès des Israéliens et des Palestiniens.

Pendant quatre jours ce mois-ci, les deux pataugeoires inférieures de la réserve naturelle proposeront des horaires séparés jusqu’à midi, les femmes utilisant les piscines les 7 et 14 du mois, et les hommes les 10 et 17. La piscine principale continuera à accueillir des nageurs mixtes comme d’habitude.

« Nous essayons de trouver une solution pour cette communauté de touristes qui, sans piscine séparée, ne pourrait profiter de cette ressource naturelle comme le reste de la population », a déclaré l’Autorité des parcs.

De nombreux juifs religieux considèrent la natation mixte comme impudique et certaines structures comme les gymnases et les centres communautaires y répondent en réservant certaines fenêtres horaires à un seul sexe. Cependant, ces tentatives de séparation de certaines structures publiques ont été accueillies dans le passé par des protestations et des poursuites judiciaires de la part de ceux qui y voient une forme de coercition religieuse.

En raison de la pandémie actuelle de coronavirus, la réserve naturelle d’Einot Tzukim fonctionne selon les directives du « Badge violet », ce qui signifie que seul un quota limité de visiteurs qui se pré-inscrivent est admis à tout moment.

Après la conclusion du programme pilote, l’Autorité des parcs a déclaré qu’elle examinerait les résultats « en profondeur » et déciderait « si et comment procéder ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...