Bar Refaeli affirme avoir été victime d’un vol d’identité
Rechercher

Bar Refaeli affirme avoir été victime d’un vol d’identité

Alors qu'elle fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale, la mannequin nie être liée à ses transferts suspects

La mannequin israélienne, Bar Refaeli, qui fait l’objet d’une enquête pour fraude fiscale, a déposé une plainte à la police mercredi affirmant que son identité avait été volée, après que le site Calcalist a lié son nom à une série de virements bancaires suspects.

L’article, publié dimanche, lie Refaeli à un compte bancaire à Singapour, qui avait reçu des transferts d’un compte suisse détenu par l’homme d’affaires Amir Bramly, le propriétaire de Rubicon Business Group et Kela FUnd qui est également mis en examen pour fraude.

L’avocat de Refaeli, Udi Barzilai, a nié les allégations contenues dans l’article de Calcalist.

« Ces choses n’ont jamais eu lieu », a déclaré Barzilai. « Ceci est un tissu de mensonges. C’est très regrettable ».

Calcalist a également rapporté mercredi soir que l’enquête contre Refaeli se poursuit, avec les enquêteurs de l’Autorité fiscale collectant les documents à partir de bureaux de l’UBS à Herzliya et en interrogeant un représentant de la banque de crédit suisse en Israël.

L’enquête, qui est toujours en cours, a été rendue publique en décembre, lorsque les médias ont affirmé que les allégations contre Refaeli concernaient « des dizaines de millions de shekels » qu’elle avait omis de signaler aux autorités fiscales. Elle aurait également cherché à éviter l’impôt en prétendant faussement ne pas vivre en Israël.

Refaeli, qui nie toute infraction pénale, a reçu l’interdiction de quitter le pays sans autorisation officielle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...