Bennett quitte un plateau de télévision après une querelle avec la journaliste
Rechercher

Bennett quitte un plateau de télévision après une querelle avec la journaliste

Selon la 12e chaîne, le ministre de la Défense est parti après avoir refusé de parler de ses chiffres erronés sur les roquettes de Gaza ; Pour lui, la journaliste a voulu lui nuire

Le ministre de la Défense Naftali Bennett (à gauche) quitte l'interview de Rina Matzliah sur la Douzième chaîne de télévision, le 28 février 2020. (Capture d'écran : Douzième chaîne)
Le ministre de la Défense Naftali Bennett (à gauche) quitte l'interview de Rina Matzliah sur la Douzième chaîne de télévision, le 28 février 2020. (Capture d'écran : Douzième chaîne)

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, a coupé court à une interview télévisée à l’approche des élections générales de lundi.

Dans un extrait de l’interview diffusée samedi, on peut entendre Rina Matzliah de la Douzième chaîne demander à Bennett de regarder un graphique comparant les statistiques officielles sur les tirs de roquettes de Gaza à celles mentionnées par Bennett dans une interview au début de ce mois.

Dans cette interview, à laquelle participait également Matzliah, Bennett, chef de l’alliance Yamina des partis de droite, a déclaré qu’il y avait eu une baisse de 80 % du nombre de roquettes lancées depuis Gaza au cours des trois mois depuis qu’il est devenu ministre de la Défense, par rapport aux trois mois précédant sa nomination en novembre.

« La dernière fois que vous êtes venu ici, vous m’avez traité d’ignorante parce que je n’étais pas précise avec les statistiques », a déclaré Matzliah dans le clip diffusé vendredi. « Alors maintenant, je vous montre les statistiques du porte-parole de l’armée israélienne ».

Le ministre de la Défense Naftali Bennett est interviewé par Rina Matzliah de la Douzième chaîne de télévision, le 28 février 2020. (Capture d’écran : Douzième chaîne)

Selon le graphique, 33 roquettes ont été tirées entre le début du mois d’août et le 12 novembre, date à laquelle Bennett a officiellement pris les rênes en tant que chef de la Défense. Entre cette date et le 15 février, date de l’interview précédente, 34 roquettes ont été tirées.

Ces derniers chiffres n’incluent pas l’“Opération Black Belt”, une bataille de grande envergure avec le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien à Gaza au cours des deux premiers jours de la prise de fonction de Bennett, au cours de laquelle des centaines de roquettes ont été tirées sur Israël.

« Non, non, non, j’ai dit que vous êtes ignorante et que vous vous trompez. Juste une seconde, maintenant vous faussez », a dit Bennett à Matzliah. « J’ai dit que vous êtes ignorante après m’avoir interrogé sur les détentions administratives des gauchistes. »

Tandis que Bennett commençait à rappeler ce qu’il avait dit dans l’interview précédente, Matzliah a demandé que le graphique soit remis à l’écran.

« Suis-je venu ici pour que vous mettiez un terme à Yamina et que vous me parliez de choses insignifiantes ? » a réagi Bennett, en faisant référence à son parti sioniste-religieux. « Si c’est une embuscade, nous en avons fini maintenant. »

Matzliah a ensuite demandé que le graphique soit à nouveau mis à l’écran.

« Ceci est une interview ? Mes amis, merci beaucoup », a déclaré Bennett dans l’extrait alors qu’il retirait son micro. « Elle est terminée ».

« Si c’est ce que vous voulez faire [sur la Douzième chaîne], merci », a-t-il poursuivi, alors que Matzliah a répondu à plusieurs reprises « cela ne me pose aucun problème » de mettre fin à l’interview.

Avant de se lever, Bennett s’est tourné directement vers la caméra pour accuser Matzliah de motivations politiques.

« Vous voyez ici une journaliste qui ne veut que nous nuire et nous faire obstacle. Personne n’arrêtera Yamina », a-t-il déclaré.

Matzliah a ensuite répondu à Bennett alors qu’il quittait le studio.

« Vous avez affaire à une journaliste, pas au Hezbollah. J’espère qu’en tant que ministre de la Défense, vous ne perdrez pas votre sang-froid comme cela lors des délibérations sur la sécurité », a-t-elle ajouté.

Rina Matzliah, de la Douzième chaîne de télévision, interviewe le ministre de la Défense Naftali Bennett, le 28 février 2020. (Capture d’écran : Douzième chaîne)

Après la diffusion de ces extraits, Bennett a publié sur Twitter une vidéo comparant l’approche conflictuelle de Matzliah avec lui à ce qu’il a affirmé être sa manière douce de traiter le leader d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...