Bernie Sanders s’effondre en évoquant la mort d’un proche ayant affronté les nazis
Rechercher

Bernie Sanders s’effondre en évoquant la mort d’un proche ayant affronté les nazis

Le législateur a expliqué sur PBS être entré en politique en partie pour s'assurer que l'humanité ne sombrerait plus jamais dans le nazisme

Lors de la première de la prochaine saison de l’émission « Finding Your Roots » sur PBS, Bernie Sanders fait plus que jeter un simple coup d’oeil à son arbre généalogique : L’émotion le saisit fortement lorsqu’il découvre que l’un de ses proches a perdu la vie alors qu’il s’opposait aux nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Dans un extrait présenté par JTA, le législateur juif est visiblement bouleversé alors que l’animateur de l’émission, Henry Louis Gates Jr., professeur à Harvard, lui demande son sentiment après avoir découvert l’existence de ce parent.

« Je suis fier de son courage, du fait qu’il soit allé volontairement vers la mort pour protéger des innocents », a dit Sanders. « Alors je suis très, très fier d’avoir un membre de ma famille qui a eu ce type de courage et de sens moral ».

« C’est l’un des actes les plus braves dont j’ai entendu parler », répond Gates, un historien qui présente l’émission depuis ses tous débuts en 2012.

Le père de Sanders, Eli, avait grandi à Slopnice, en Pologne, avant de migrer vers les Etats-Unis en 1921 à l’âge de 17 ans. Un grand nombre des proches d’Eli sont morts durant la Shoah. La mère du sénateur du Vermont – qui occupe cette fonction depuis longtemps – s’appelait Dorothy (née Glassberg). Elle était née à New York.

Né à Brooklyn, Sanders, 76 ans, a grandi dans le quartier fortement juif de Flatbush. Lors de sa campagne pour la primaire démocrate en amont des élections présidentielles, et après être devenu le premier candidat juif à remporter une primaire, il a rarement évoqué son identité juive.

Le sénateur américain Bernie Sanders, à la conférence nationale annuelle de J Street au Washington Convention Center, le 27 février 2017. (Crédit :Mark Wilson/Getty Images via JTA)
Le sénateur américain Bernie Sanders, à la conférence nationale annuelle de J Street au Washington Convention Center, le 27 février 2017. (Crédit :Mark Wilson/Getty Images via JTA)

Dans l’extrait, Sanders poursuit en disant qu’il s’est en partie impliqué dans la politique pour « empêcher que l’humanité ne sombre » dans le comportement nazi.

« Cela nous fait tout simplement réaliser combien nous devons travailler dur pour ne pas sombrer dans ce type de barbarie et pour créer un monde dans lequel les gens peuvent s’aimer », dit-il. « C’est ce que cela renforce en moi ».

L’épisode de mardi marquera le début de la quatrième saison de l’émission qui se penche sur l’histoire familiale des célébrités. Parmi les autres Juifs qui paraîtront lors de cette saison, Scarlett Johansson, Amy Schumer et Paul Rudd.

Lors d’une saison précédente, Dustin Hoffman avait fondu en larmes après avoir appris l’histoire tragique de sa famille juive.

L’épisode présente également Larry David, qui s’est fait passé pendant toute la campagne présidentielle de l’année dernière – on s’en souvient – pour Sanders dans le « Saturday Night Live ».

L'aspirant candidat démocrate à la présidence Bernie Sanders, à gauche, et le comédien Larry David apparaissent dans un sketch dans l'émission 'Saturday Night Live' le 6 février 2016 (Capture d'écran : YouTube)
L’aspirant candidat démocrate à la présidence Bernie Sanders, à gauche, et le comédien Larry David apparaissent dans un sketch dans l’émission ‘Saturday Night Live’ le 6 février 2016 (Capture d’écran : YouTube)

L’information donnée par David qu’il était un lointain cousin du sénateur avait créé un buzz anticipé au mois de juillet, une parenté découverte alors qu’il filmait « Finding Your Roots ».

« Cela m’a rendu très heureux », avait dit David à ce moment-là.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...