Biden nomme son conseiller Ron Klain futur chef de cabinet de la Maison Blanche
Rechercher

Biden nomme son conseiller Ron Klain futur chef de cabinet de la Maison Blanche

Klain, un Juif de 59 ans, a travaillé avec Biden lorsqu'il était président du Comité judiciaire du Sénat ; il a coordonné la réponse de la Maison Blanche à la crise Ebola en 2014

Ron Klain, anciennement chargé de la lutte ontre Ebola, le 11 février 2015. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)
Ron Klain, anciennement chargé de la lutte ontre Ebola, le 11 février 2015. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)

Joe Biden a choisi mercredi Ron Klain, un démocrate chevronné, pour être son chef de cabinet à la Maison Blanche, a dit le président élu américain dans un communiqué annonçant sa toute première nomination.

« L’expérience longue et diversifiée de Ron Klain et sa capacité à travailler avec des gens de tous les horizons politiques sont précisément ce dont j’ai besoin pour un chef de cabinet de la Maison Blanche alors que nous sommes confrontés à ce moment de crise et rassemblons à nouveau notre pays », a déclaré le président élu.

« Ron a été d’une valeur inestimable pour moi au cours des nombreuses années où nous avons travaillé ensemble », a ajouté M. Biden à propos de celui qui fut son premier chef de cabinet lorsqu’il était vice-président, à partir de 2009.

M. Klain, un Juif de 59 ans, a également travaillé avec M. Biden lorsqu’il était président du Comité judiciaire du Sénat. Il a ensuite été le chef de cabinet du vice-président Al Gore. Sous la présidence de Barack Obama, Ron Klain a coordonné la réponse de la Maison Blanche à la crise Ebola en 2014.

Dans le même communiqué diffusé par l’équipe de transition du président élu, M. Klain a assuré que c’était « l’honneur d’une vie » d’être nommé à ce poste.

« Equipe talentueuse et diversifiée »

« J’ai hâte de les aider, lui et la vice-présidente élue, à rassembler une équipe talentueuse et diversifiée pour travailler à la Maison Blanche, pour nous atteler à leur ambitieux programme de changement, et chercher à combler les divisions dans notre pays », a-t-il ajouté.

Le président Donald Trump a perdu les élections du 3 novembre selon toutes les projections des principaux médias américains, mais il a jusqu’à présent refusé de concéder sa défaite et mène depuis une lutte judiciaire visant à renverser le résultat.

Un responsable clé de l’administration Trump a également refusé de reconnaître officiellement en Joe Biden le président élu. Sans cette confirmation, l’administration ne peut pas fournir de financement et de coopération à l’équipe de transition.

Ron Klain, chargé de la lutte contre le virus Ebola, à gauche, accompagné du vice-président Joe Biden et de Valerie Jarrett, conseillère principale à la Maison Blanche, s’exprime lors d’une réunion avec des groupes religieux et humanitaires dans le cadre de la réponse de l’administration au virus Ebola, le jeudi 13 novembre 2014, dans le bâtiment du bureau exécutif Eisenhower sur le site de la Maison Blanche à Washington. (Crédit : AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

Le choix de Ron Klain a suscité les éloges des démocrates, comme la sénatrice Elizabeth Warren, qui a qualifié la désignation de Ron Klain de « super choix » parce qu’il « comprend l’ampleur de la crise sanitaire et économique et il a l’expérience pour diriger cette prochaine administration ».

L’animateur de radio conservateur Hugh Hewitt a, lui, qualifié M. Klain de « choix formidable du président élu » et d’analyste « sérieux » du risque de pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...