Bientôt une députée en hijab à la Knesset ?
Rechercher

Bientôt une députée en hijab à la Knesset ?

Iman Khatib-Yassin, du parti Raam, occupe la 15e place de la Liste arabe unie ; elle "veut surtout faire entendre la voix des femmes"

Iman Khatib Yassin, politicienne israélo-arabe représentant la branche sud du Mouvement islamique au sein de l'alliance électorale de la Liste arabeb unie, à côté d'Ofer Cassif, membre juif et candidat du parti Hadash au sein de l'alliance, devant des partisans à leur siège électoral dans la ville de Shefa-Amr, au nord d'Israël, le 2 mars 2020, après la fermeture officielle des bureaux de vote. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
Iman Khatib Yassin, politicienne israélo-arabe représentant la branche sud du Mouvement islamique au sein de l'alliance électorale de la Liste arabeb unie, à côté d'Ofer Cassif, membre juif et candidat du parti Hadash au sein de l'alliance, devant des partisans à leur siège électoral dans la ville de Shefa-Amr, au nord d'Israël, le 2 mars 2020, après la fermeture officielle des bureaux de vote. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Iman Khatib-Yassin semble sur le point de s’assurer une place à la Knesset mardi et à devenir la première députée de l’histoire d’Israël à porter le hijab. Les résultats provisoires des élections ont montré que son parti, la Liste arabe unie, a atteint 15 sièges.

Khatib-Yassin détient le 15e siège de la Liste arabe unie, une alliance de quatre factions dirigées par des Arabes. Elle est membre de Ra’am, qui est affilié à la branche sud du Mouvement islamique en Israël, et qui n’a jamais eu de représentante à la Knesset.

Née à Arraba, elle a 55 ans, est mariée et mère de trois fils et d’une fille.

Avant de se présenter à la Knesset, elle a travaillé pendant 14 ans comme responsable d’un centre communautaire à Yafa an-Naseriyye, en Basse Galilée, où elle vit actuellement.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de la Liste arabe unie en février, Khatib-Yassin a déclaré qu’elle « veut surtout faire entendre la voix des femmes » ainsi que celle des personnes vulnérables marginalisées et la voix de « notre jeunesse ».

Elle a obtenu une licence à l’Université de Haïfa en travail social et une maîtrise à l’Université de Tel-Aviv en affaires féminines.

(G à D) Ofer Cassif, Heba Yazbak, Osama Saadi, Mtanes Shehadeh, Ayman Odeh, Ahmad Tibi, Aida Touma et Iman Khatib Yassin, devant leurs partisans au siège de campagne de la Liste arabe unie à Nazareth, dans le nord d’Israël, le 17 septembre 2019, à l’annonce des premiers sondages de sortie des urnes. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Khatib-Yassin devrait devenir l’une des quatre femmes parlementaires de la Liste arabe unie, si les projections actuelles se confirment.

Elle s’est également présentée à la Knesset sur la liste de Ra’am-Balad en avril 2019 et sous l’étiquette de la Liste arabe unie en septembre 2019, mais n’a pas obtenu de siège au Parlement, qui compte 120 membres.

Israël a organisé trois élections nationales au cours de l’année dernière.

Dans la vidéo, elle dit avoir été très affectée par les événements du 30 mars 1976, au cours desquels les forces de sécurité ont abattu six Arabes israéliens lors de manifestations de masse contre des plans de confiscation de terres en Galilée.

Les Israéliens arabes appellent ces événements la Journée de la Terre et les commémorent chaque année dans différentes régions d’Israël.

« Tous les événements de la Journée de la Terre se sont déroulés devant moi et l’un des martyrs tués pendant la Journée de la Terre était mon cousin », a-t-elle déclaré. « Les événements de la Journée de la Terre sont mon premier souvenir politique, qui est encore fort aujourd’hui. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...