Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Blinken demande à Netanyahu et Abbas de « ramener le calme »

Il a également souligné la forte opposition des États-Unis à "des mesures unilatérales qui entraîneraient une escalade supplémentaire des tensions"

Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, rencontrant le leader palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, le 31 janvier 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/U.S. Secretary of State/Pool via AP)
Le secrétaire d'État Antony Blinken, à gauche, rencontrant le leader palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, le 31 janvier 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/U.S. Secretary of State/Pool via AP)

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a appelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à « ramener le calme » dans la région, lors de deux entretiens téléphoniques samedi.

Blinken a rappelé l’attachement de Washington à une « solution à deux États » et son « opposition à des politiques mettant en danger la viabilité de celle-ci », a précisé son porte-parole, Ned Price.

« Le secrétaire d’État a souligné le besoin urgent pour les Israéliens et les Palestiniens de prendre des mesures afin de rétablir le calme », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Il a également souligné la forte opposition des États-Unis à « des mesures unilatérales qui entraîneraient une escalade supplémentaire des tensions ».

Jeudi, la Maison Blanche s’était dite « profondément consternée » par la décision du gouvernement israélien, formé avec l’extrême droite, de légaliser neuf avant-postes en Cisjordanie et de construire des nouveaux logements dans les implantations existantes.

Washington s’oppose toutefois à toute résolution du Conseil de sécurité des Nations unies visant à exiger qu’Israël mette fin aux implantations dans les territoires disputés.

Antony Blinken avait rencontré fin janvier le président Mahmoud Abbas en Cisjordanie, au terme d’une intense séquence diplomatique où il s’était déjà efforcé d’appeler à une désescalade entre Israéliens et Palestiniens.

Prévue de longue date, cette tournée avait pris une tournure différente à cause d’un regain de violences meurtrières israélo-palestiniennes.

Dans leur conversation téléphonique samedi, Blinken et Abbas ont évoqué des mesures pour « améliorer la qualité de vie des Palestiniens et améliorer leur sécurité et leur liberté », selon Price.

Avec Netanyahu, Antony Blinken a notamment abordé « les menaces représentées par l’Iran » et rappelé « l’engagement indéfectible » des États-Unis pour la sécurité d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.