Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Borrell: La destruction de Gaza proportionnellement « plus importante » que celle de l’Allemagne en 39-45

Le patron de la diplomatie européenne déclare que l'UE est également "alarmée par les violences commises en Cisjordanie" par des Israéliens extrémistes"

Le vice-président de la Commission européenne en charge de la Haute Représentation de l'Union pour la politique étrangère et de sécurité, Josep Borrell, s'adresse aux journalistes à son arrivée pour un Conseil des affaires étrangères (CAE) au siège de l'UE à Bruxelles, le 11 décembre 2023. (Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le vice-président de la Commission européenne en charge de la Haute Représentation de l'Union pour la politique étrangère et de sécurité, Josep Borrell, s'adresse aux journalistes à son arrivée pour un Conseil des affaires étrangères (CAE) au siège de l'UE à Bruxelles, le 11 décembre 2023. (Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)

La situation à Gaza est « apocalyptique » pour les populations civiles, a averti lundi le patron de la diplomatie européenne Josep Borrell, pour qui le niveau de destruction dans le territoire palestinien est supérieur à celui de l’Allemagne lors de la Seconde guerre mondiale.

La réponse militaire d’Israël à l’attaque du Hamas du 7 octobre, au cours de laquelle les terroristes ont assassiné quelque 1 200 personnes et pris plus de 240 otages, pour la plupart des civils, a fait « un nombre incroyable de victimes civiles », a déploré Borrell après avoir présidé une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE.

« Malheureusement, le niveau de destruction des immeubles à Gaza est plus ou moins, voire supérieur aux destructions dont ont souffert les villes allemandes pendant la seconde guerre mondiale », a affirmé M. Borrell.

Le Hamas a déclenché le conflit actuel avec l’attaque la plus meurtrière jamais menée contre Israël le 7 octobre, au cours de laquelle quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, sous le couvert d’un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes et villages israéliens. La grande majorité des personnes massacrées étaient des civils, notamment des bébés, des enfants et des personnes âgées.

En réponse, Israël s’est donné pour mission d’éliminer le Hamas et a lancé une offensive militaire qui a réduit une grande partie de Gaza en ruines et tué plus de 18 200 personnes, principalement des femmes et des enfants, selon le ministère de la santé dirigé par le Hamas. Les chiffres du Hamas ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et ne font pas la différence entre les civils et les terroristes, à raison d’un terroriste pour deux civils, selon les conclusions de l’armée la semaine dernière.

Tout en notant que les attaques sanglantes du Hamas ont consolidé sa place sur la liste des organisations terroristes de l’UE, M. Borrell a clairement indiqué qu’il considérait l’opération militaire d’Israël comme disproportionnée en termes de morts de civils et de dommages causés aux biens et infrastructures civils.

Le responsable espagnol a dressé devant la presse un tableau « catastrophique » de la situation à Gaza, affirmant que le niveau de souffrances humaines constituait un « défi sans précédent ».

Des Palestiniens inspectent les dégâts dans un immeuble résidentiel à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, à la suite de frappes aériennes israéliennes tôt le 4 décembre 2023. (Mohammed Abed/AFP)

« Les souffrances humaines constituent un défi sans précédent pour la communauté internationale », a poursuivi Borrell. « Les victimes civiles représentent entre 60 et 70 % de l’ensemble des décès », selon les chiffres du ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, et « 85 % de la population est déplacée à l’intérieur du pays ».

Les chefs de la diplomatie des Vingt-Sept ont discuté lundi de sanctions supplémentaires contre le Hamas, sur la base d’une proposition formulée par la France, l’Italie et l’Allemagne. « Il n’y a pas eu d’objection », a dit Josep Borrell, ajoutant qu’il allait faire une proposition en ce sens aux 27.

Il a également indiqué que d’éventuelles sanctions à l’encontre d’extrémistes israéliens en Cisjordanie avaient été discutées. « Il n’y a pas eu d’unanimité », a-t-il précisé, ajoutant qu’il ferait néanmoins une proposition aux Etats membres.

Par ailleurs, certains pays de l’UE ont de leur côté plaidé en faveur d’une trêve durable des combats à Gaza.

« Nous devons appeler immédiatement toutes les parties à déclarer un cessez-le-feu humanitaire durable, pouvant conduire à une fin des hostilités », indiquent les dirigeants irlandais, espagnol, maltais et belge, dans une lettre adressée à Charles Michel, président du Conseil européen, institution représentant les 27 Etats membres.

Cette démarche a pour but de « mettre fin au carnage, au massacre de civils innocents », a expliqué à son arrivée à Bruxelles le ministre irlandais des Affaires étrangères Micheal Martin.

Ces quatre pays réclament que l’UE adopte une position forte sur ce point lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement jeudi et vendredi à Bruxelles.

 

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.