Canada : Réaction suite aux récents incidents antisémites
Rechercher

Canada : Réaction suite aux récents incidents antisémites

L’antisémitisme est en hausse au Canada depuis plusieurs années : 2 207 actes antisémites ont ainsi été rapportés en 2019, soit une hausse de 8 % par rapport à 2018

Le restaurant de Kimberly Hawkins, affichant une bannière pro-palestinienne sur sa vitrine. (Crédit : Foodbenders/Instagram via JTA)
Le restaurant de Kimberly Hawkins, affichant une bannière pro-palestinienne sur sa vitrine. (Crédit : Foodbenders/Instagram via JTA)

Le Centre pour Israël et les affaires juives (CIJA) a réagi la semaine dernière dans un communiqué à la récente série d’incidents antisémites qui a touché la région du Grand Toronto.

Une manifestation anti-israélienne venait d’avoir lieu à Celebration Square, à Mississauga, en Ontario, lors de laquelle des manifestants ont scandé en arabe « les Juifs sont nos chiens ».

Un magasin d’alimentation de Toronto avait également écrit sur sa page
Instagram : « Les sionistes ne sont pas les bienvenus. » La propriétaire du magasin a depuis déclaré « aimer les Juifs », écrivant dans le même temps « I Love Gaza » sur son magasin.

« Presque tous les stéréotypes antisémites sur le peuple juif peuvent être trouvés sur ce compte Instagram, y compris des articles sur le contrôle des médias et de l’économie, une interférence avec la démocratie et des comparaisons avec les nazis, remplaçant le mot ‘juif’ par ‘sioniste’ », a écrit le CIJA au sujet du compte.

« Trop c’est trop. Il est scandaleux qu’en 2020, les gens se sentent à l’aise d’utiliser un langage déshumanisant et d’exclusion ciblant la communauté juive », a déclaré Barbara Bank, la présidente du CIJA Toronto. « L’époque des panneaux indiquant ‘Interdit aux chiens et aux Juifs’ dans les établissements du Grand Toronto devrait être derrière nous. »

« Il est légitime de discuter de l’État d’Israël et de la politique au Moyen-Orient, mais notre communauté n’acceptera pas le recours à Israël comme prétexte pour insulter des Juifs de chiens », a-t-elle ajouté.

Le Centre pour Israël et les affaires juives représente et défend les droits des fédérations juives du Canada, dont la Fédération UJA du Grand Toronto.

L’antisémitisme est en hausse au Canada depuis plusieurs années. Dans son audit annuel, la Ligue des Droits de l’homme, rattachée au B’nai Brit Canada, a rapporté 2 207 actes antisémites en 2019, soit une hausse de 8 % par rapport à 2018.

Les provinces de l’Ontario et du Québec, qui comptent les plus grandes communautés juives du pays, sont les plus touchées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...