Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Castex remet le prix Ilan Halimi pour « montrer des actes d’espérance »

Rappelant le "calvaire" d'Ilan Halimi, jeune juif de 23 ans, tué "pour ce qu'il était",le Premier ministre, ce prix est "une manière de dire: la République n'admettra jamais cela"

Le Premier ministre français Jean Castex prononce un discours lors de la remise du Prix Ilan Halimi, à Matignon, le 14 février 2022. (Capture d'écran Facebook)
Le Premier ministre français Jean Castex prononce un discours lors de la remise du Prix Ilan Halimi, à Matignon, le 14 février 2022. (Capture d'écran Facebook)

Le Premier ministre, Jean Castex, a remis lundi à Matignon le prix Ilan Halimi aux élèves de trois établissements, l’occasion de « lutter contre l’oubli mais aussi de montrer des actes d’espérance » face à l’antisémitisme.

Les initiatives pour la tolérance des élèves et des professeurs du collège Toulouse-Lautrec de Toulouse (Haute-Garonne), de l’Ecole de la deuxième chance de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) et du lycée professionnel Sévigné de Gap (Hautes-Alpes) ont été récompensées par M. Castex et les ministres Elisabeth Moreno (Diversité et l’égalité des chances), et Jean-Michel Blanquer (Education nationale).

Le chef du gouvernement a salué dans son discours les projets des élèves. « Quand je vous vois, je suis plus déterminé que jamais et plein d’espoir », a-t-il déclaré.

Lauréats du Grand prix, les élèves du lycée professionnel de Gap ont été récompensés pour la publication d’un livre consacré à l’histoire de leur ville et notamment des Justes qui y ont caché des juifs pour les protéger de la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale.

Posted by Jean Castex on Monday, February 14, 2022

Le Premier ministre a salué la création du prix Ilan Halimi, devenu un distinction nationale en 2018, « un prix pour toucher nos consciences, pour lutter contre l’oubli mais aussi montrer des actes d’espérance ».

Pour Jean Castex, ce prix est « une manière ferme de dire: la République n’admettra jamais cela ». Il a rappelé le « calvaire » subi par Ilan Halimi, jeune homme juif de 23 ans qui avait été séquestré, torturé et tué en 2006 « pour ce qu’il était ».

Ilan Halimi, enlevé et assassiné en 2006. (Crédit : autorisation de Stephanie Yin/JTA)

Il a également affirmé que « nous n’abdiquerons jamais » face à « certains qui veulent réécrire l’Histoire », rappelant la responsabilité du gouvernement français de Vichy dans la déportation des juifs.

M. Castex a rappelé l’engagement du gouvernement pour lutter contre la haine et l’antisémitisme, notamment en ligne, et a évoqué l’adoption espérée dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne de « textes pour renforcer la lutte contre la haine en ligne ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.