Cellcom permet à Golan Telecom d’organiser sa vente
Rechercher

Cellcom permet à Golan Telecom d’organiser sa vente

Si Golan ne trouve pas d’acheteur, la compagnie devra rembourser sa dette de 600 millions de shekels auprès de Cellcom

Un homme marchant à côté d'une affiche de publicité pour Golan Telecom à Jérusalem, le 5 novembre 2015 (Crédit : Lior Mizrahi / Flash90)
Un homme marchant à côté d'une affiche de publicité pour Golan Telecom à Jérusalem, le 5 novembre 2015 (Crédit : Lior Mizrahi / Flash90)

La compagnie de télécommunication israélienne Cellcom a donné la permission à Golan Telecom de mener des négociations afin d’organiser sa vente, rapporte Globes.

L’accord signé entre Golan Telecom et Cellcom précise que Golan a interdiction de négocier sa vente pendant la durée de son contrat avec Cellcom sans l’aval de ce dernier.

Golan Telecom se trouve en effet dans une situation financière difficile : l’opérateur low-cost israélien, fondé par Michael Golan, utilise actuellement les antennes relais de l’opérateur historique Cellcom. Mais Golan n’a pas développé son propre réseau comme il s’y était engagé, et a donc contracté une dette de 600 millions de shekels auprès de Cellcom.

Depuis plusieurs mois, Michael Golan tente de trouver un acheteur pour Golan Telecom. Malgré le grand intérêt porté par toutes les grandes compagnies de télécommunications israéliennes, ces tentatives ont été infructueuses.

Le contrat entre les deux compagnie s’achèvera en novembre prochain. Si Golan ne trouve pas d’acheteur, la compagnie devra rembourser sa dette auprès de Cellcom.

Selon Globes, deux entreprises seraient actuellement intéressées par l’achat de Cellcom, d’une part Gil Sharon, ancien PDG de Pelephone communication et d’autre part Xphone communications avec à sa tête Hezi Bezalel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...