L’armée détruit 3 maisons de terroristes palestiniens
Rechercher

L’armée détruit 3 maisons de terroristes palestiniens

Les maisons des assassins d'Hadas Malka, garde-frontière, et d'Elhai Teharlev, soldat israélien, ont été détruites

Le sergent Elhai Teharlev, à gauche, tué dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie le 6 avril 2017, et  Hadas Malka, garde-frontière tuée dans un attentat à Jérusalem le 16 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l 'armée)
Le sergent Elhai Teharlev, à gauche, tué dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie le 6 avril 2017, et Hadas Malka, garde-frontière tuée dans un attentat à Jérusalem le 16 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l 'armée)

L’armée israélienne a annoncé avoir détruit jeudi en Cisjordanie trois maisons de Palestiniens auteurs de deux attaques meurtrières, contre une policière et un soldat.

Deux maisons, celles de Braa Saleh Atta, 18 ans, et Usama Ahmed Atta, 19 ans, ont été démolies dans la localité de Deir Abou Mashaal, près de Ramallah, et une troisième, où vivait Adel Ankush, 18 ans, a été scellée, ce qui revient à en interdire l’accès pour ceux qui y résident, a indiqué une porte-parole militaire.

Le 16 juin, trois Palestiniens avaient attaqué au couteau une policière israélienne, Hadas Malka, dans la Vieille Ville de Jérusalem avant d’être abattus. Malka était morte à l’hôpital des suites de ses blessures.

L’armée a également indiqué avoir détruit dans la localité de Silwad, en Cisjordanie, la maison de Malek Ahmad Mousa Hamed, 21 ans, qui avait tué le 6 avril un soldat israélien, Elhai Teharlev, avec une voiture bélier près d’une implantation.

Le niveau supérieur d'une maison après démolition par l'armée israélienne. Illustration. (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israël)
Le niveau supérieur d’une maison après démolition par l’armée israélienne. Illustration. (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israël)

Israël démolit périodiquement les maisons de Palestiniens auteurs d’attaques anti-israéliennes.

Les détracteurs de cette mesure la dénoncent comme relevant du châtiment collectif et affectant des familles qui se retrouvent à la rue. Le gouvernement israélien défend l’effet dissuasif de ces démolitions pour ceux qui seraient tentés de passer à l’acte.

En plus de ces démolitions, les forces israéliennes ont mené des opérations dans toute la Cisjordanie, permettant l’arrestation de 12 suspects palestiniens, a annoncé l’armée.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...