Collection Gurlitt : une première liste des oeuvres publiée
Rechercher

Collection Gurlitt : une première liste des oeuvres publiée

Un accord conclu entre Cornelius Gurlitt et l'Allemagne prévoit la restitution des œuvres si elles ont fait l'objet de spoliations

Des photos diffusées par le parquet d'Augsburg, en Allemagne, le 12 novembre 2013, montrant cinq des 1 400 tableaux volés par les nazis et saisis au domicile de Cornelius Gurlitt à Munich. (Crédit : Lostart.de/parquet d'Augsburg/AFP/File)
Des photos diffusées par le parquet d'Augsburg, en Allemagne, le 12 novembre 2013, montrant cinq des 1 400 tableaux volés par les nazis et saisis au domicile de Cornelius Gurlitt à Munich. (Crédit : Lostart.de/parquet d'Augsburg/AFP/File)

Le Musée des Beaux-Arts de Berne a publié jeudi une première liste des oeuvres retrouvées dans les résidences du collectionneur d’art allemand Cornelius Gurlitt et dont il a accepté l’héritage lundi.

La liste de quelque 1 600 pièces, divisée en 41 divisions et 1 300 sections dont certaines peuvent comporter plusieurs oeuvres, fait partie d’un trésor d’oeuvres d’art dont certaines, volées à des Juifs par les nazis, seront restituées aux ayants droit.

Parmi ces oeuvres, on retrouve des peintres de renom à l’instar de Claude Monet (« Paysage de soirée »), Edgar Degas (« Femme nue entrant dans son bain »), Otto Dix (« Jeune fille ») ou encore Courbet (Femme avec une chèvre dans les bras »).

Cornelius Gurlitt est mort le 6 mai dernier, à l’âge de 81 ans, peu après avoir conclu un accord avec l’Etat allemand prévoyant la restitution des œuvres d’art retrouvées chez lui dont il serait démontré qu’elles proviennent de spoliations.

Cornelius Gurlitt tenait son trésor de son père, Hildebrand Gurlitt, marchand d’art et Juif, selon les critères nazis, que le troisième Reich avait notamment chargé de vendre à l’étranger l' »art dégénéré », qui avait été décroché des musées allemands.

La liste des oeuvres est disponible sur le site.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...