Comment une astronaute juive rend hommage à son père défunt
Rechercher

Comment une astronaute juive rend hommage à son père défunt

Jessica Meir a publié des photos du Moyen-Orient et évoqué le voyage de son père, un Juif irakien qui a fui l'antisémitisme

Israël vu de l'espace (Jessica Meir/NASA via Twitter)
Israël vu de l'espace (Jessica Meir/NASA via Twitter)

Vendredi, l’astronaute juive Jessica Meir, qui est entrée dans l’Histoire le mois dernier comme l’un des deux membres du premier duo entièrement féminin à avoir fait une sortie spatiale, a posté des photographies d’Israël prises depuis l’espace. Elle a ajouté une légende notant que le pays avait constitué une étape du voyage de son père.

« Le voyage autour du monde de mon père comme chirurgien du Moyen-Orient, en passant par l’Europe pour finir aux Etats-Unis a été une inspiration pour beaucoup de personnes dans ma famille proche et lointaine. #LeVoyage,” a écrit Meir.

Le père défunt de Meir était né en 1925 à Bagdad. En 1931, toute sa famille a quitté l’Irak à cause de l’antisémitisme et s’est installée dans le pré-Etat d’Israël.

Il a étudié à la faculté de médecine à l’Université américaine de Beyrouth quand la Guerre d’Indépendance de 1948 a éclaté. Il est rentré en Israël où il a conduit une ambulance lors de la guerre. Il est ensuite allé à Genève pour finir ses études de médecine avant d’accepter un emploi en Suède, où il a rencontré la mère de Meir, une infirmière qui a grandi dans une famille chrétienne suédoise.

Ses parents ont ensuite déménagé aux Etats-Unis.

Dimanche matin, le président Reuven Rivlin a répondu par un tweet au message de Meir : « Chère Jessica, merci de nous avoir emmenés avec vous dans votre voyage spatial. Nous sommes fiers de vous et nous vous envoyons nos salutations chaleureuses d’Israël ».

Le mois dernier, Meir et Christine Koch sont entrées dans l’Histoire quand elles ont remplacé une pièce endommagée du réseau électrique de la Station spatiale internationale.

Au départ, la NASA avait prévu une sortie dans l’espace entièrement féminine au printemps dernier, mais l’agence spatiale américaine avait dû l’annuler à cause d’une pénurie de tenues disponibles de taille moyenne.

Jessica Meir, membre d’équipage de la Station spatiale internationale et astronaute
américaine de la NASA, salue alors qu’elle monte à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-15 avant qu’il ne décolle à destination de l’ISS, le 25 septembre 2019 sur le cosmodrome de Baikonour loué à la Russie, au Kazakhstan. (Maxim Shipenkov/Pool/AFP)

Koch et Meir ont mené leur mission à l’aide des clefs anglaises et de tournevis entre autres outils. Il s’agissait de la première sortie spatiale à laquelle aucun homme ne participait.

Elles ont souligné qu’elles ne faisaient que leur travail après des années d’entraînement.

Depuis la première sortie d’un homme dans l’espace en 1965, 227 personnes sont sorties dans l’espace, et seulement 14 d’entre elles étaient des femmes. Meir est devenue la quinzième. Toutes étaient américaines, à une seule exception.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...