Coup d’envoi de l’Eurovision en présence des concurrents de 41 pays
Rechercher
Photoreportage

Coup d’envoi de l’Eurovision en présence des concurrents de 41 pays

Les participants sont arrivés pour la cérémonie d'ouverture du concours, à Tel Aviv, sur fond de tirs récents de roquettes depuis Gaza et d'appels au boycott

L'Israélienne Netta Barzilai, gagnante de l'édition 2018, pose pour une photo pendant la cérémonie du tapis rouge de la 64ème Eurovision au parc des expositions de Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Jack GUEZ / AFP)
L'Israélienne Netta Barzilai, gagnante de l'édition 2018, pose pour une photo pendant la cérémonie du tapis rouge de la 64ème Eurovision au parc des expositions de Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Jack GUEZ / AFP)

Les participants à l’Eurovision, originaires de 41 pays, ont foulé le tapis orange, dimanche soir, à Tel Aviv, pour assister à la cérémonie d’ouverture de ce concours de chansons international.

Le sponsor de l’événement, MyHeritage, avait remplacé le tapis rouge traditionnel par un tapis orange, place Habima à Tel Aviv, pour assortir sa couleur à son logo (Tel Aviv se surnomme elle-même « la grosse orange », la ville qui ne dort jamais – un rappel fruité du surnom donné à New-York, « la grosse pomme ».

Le concours en lui-même commencera par les demi-finales qui auront lieu mardi et jeudi. Les finales, pour leur part, se dérouleront samedi soir.

Le concurrent israélien Kobi Marimi tentera de suivre les pas de Netta Barzilai en offrant à Jérusalem une seconde victoire consécutive. Mais la bataille s’annonce difficile et les parieurs prédisent pour le moment qu’il pourrait occuper la 25e place.

Le concurrent israélien Kobi Marimi marche sur le tapis orange au cours de la cérémonie d’ouverture du concours de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

C’est le Néerlandais Duncan Lawrence qui affiche la meilleure cote – avec 21 % de chances de l’emporter. Il est suivi par le Suédois John Lundvik (15 %), le français Bilal Hassani (12 %), le russe Sergey Lazarev (9 %) et Chingiz, représentant l’Azerbaïdjan (7 %). Les autres concurrents ont tous, selon les parieurs, 5 % ou moins de chances de monter sur la plus haute marche du podium.

Israël accueille cette année l’Eurovision grâce à la victoire de Barzilai lors de l’édition 2018 qui avait eu lieu au Portugal.

Tandis qu’il y a eu des inquiétudes réelles que l’Eurovision ne soit marqué par des tirs de roquettes depuis Gaza – la semaine dernière, des roquettes ont ciblé des villes israéliennes telles que Rehovot, qui se trouve à 20 kilomètres de Tel Aviv – un cessez-le-feu présumé conclu dimanche dernier semble toutefois se maintenir.

De plus, aucun concurrent n’a renoncé à venir participer à l’événement malgré les pressions intenses des activistes appartenant au mouvement BDS (Boycott, Divestment, and Sanctions).

Le groupe polonais Tunia sur le tapis orange pendant la cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Mais qu’il s’agisse des tirs de roquettes récents, des appels au boycott ou, tout simplement, du prix prohibitif des billets de voyage pour certains fans européens, l’Association des hôtels de Tel Aviv a fait savoir que le concours avait attiré bien moins de visiteurs étrangers qu’initialement anticipé.

Le directeur de l’Association, Oded Grofman, a estimé que les hôtels accueilleraient environ 5 000 visiteurs – un nombre bien en-deçà des prévisions qui comptaient sur la présence de 15 000 personnes. Les autorités portugaises du tourisme avaient clamé que l’édition de l’année dernière, à Lisbonne, avait attiré environ 90 000 personnes.

Les participants, toutefois, étaient tout sourire, dimanche soir, sur le tapis orange, devant les flashs des appareils photo.

Le concurrent israélien Kobi Marimi sur le tapis orange pendant le cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le concurrent français Bilal Hassani sur le tapis orange pendant le cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le groupe islandais Hatari sur le tapis orange pendant la cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des concurrents sur le tapis orange pendant le cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le groupe biélorusse ZENA sur le tapis orange pendant le cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le concurrent hongrois Joci Papai sur le tapis orange pendant le cérémonie d’ouverture de l’édition 2019 de l’Eurovision, place Habima à Tel Aviv, le 12 mai 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...