Rechercher

Coupe du monde: Une bannière pro-Palestine déployée par des supporters tunisiens

Alors que ni l'équipe israélienne, ni l'équipe palestinienne ne s'illustrent dans le tournoi qatari, le conflit, pour sa part, semble n'être jamais bien loin

Les supporters tunisiens brandissent un drapeau de Palestine avec le slogan "Libérez la Palestine" pendant la Coupe du monde, lors d'un match opposant la Tunisie et l'Australie dans le Groupe D, le 26 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Petr David Josek)
Les supporters tunisiens brandissent un drapeau de Palestine avec le slogan "Libérez la Palestine" pendant la Coupe du monde, lors d'un match opposant la Tunisie et l'Australie dans le Groupe D, le 26 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Petr David Josek)

Une grande bannière pro-palestinienne a été déployée dans les tribunes occupées par les supporters de l’équipe tunisienne samedi au stade Al-Janoub in Al-Wakrah, au Qatar.

Ni l’équipe israélienne, ni l’équipe palestinienne ne participent à la Coupe du Monde de la FIFA actuellement en cours.

Au cours du match qui a opposé samedi l’Australie et la Tunisie, certains supporters ont déployé une bannière aux couleurs palestiniennes, avec la légende : « Libérez la Palestine ».

La FIFA interdit généralement aux équipes, aux joueurs et aux supporters d’arborer des symboles ou de brandir des panneaux à connotation religieuse ou politique ou transmettant des messages personnels pendant les rencontres officielles.

Avant le tournoi, le président de l’instance internationale, Gianni Infantino, avait vivement recommandé aux 32 pays qui prennent part à la Coupe du monde de football de laisser le sport prendre le dessus sur la politique.

Il est difficile de dire si l’équipe tunisienne devra éventuellement répondre des suites de cet incident.

La Tunisie est connue pour son soutien apporté à la cause palestinienne et pour s’opposer à toute perspective de normalisation des liens avec l’État juif.

Si les deux pays avaient ouvert des bureaux officiels sur leurs territoires respectifs – des consulats de facto – les liens avaient été rompus lors de la Seconde intifada, en l’an 2000, et ils n’ont jamais repris.

Seulement 11 % des citoyens tunisiens sont favorables à une normalisation des liens avec Israël, selon des données qui ont été rendues publiques le mois dernier par Arab Barometer, un centre de recherche non-partisan qui étudie les attitudes et les valeurs sociales, politiques et économiques des citoyens ordinaires de tout le monde arabe.

Ce n’est pas la première fois que la cause palestinienne est évoquée au cours de cette Coupe du Monde, au Qatar, qui a débuté il y a une semaine.

Des supporters et des joueurs qataris ont ainsi porté des brassards et des rubans aux couleurs palestiniennes pendant le match d’ouverture qui opposait le pays organisateur et l’Équateur, dimanche dernier, et certains supporters saoudiens ont brandi le drapeau palestinien pendant la rencontre opposant leur équipe et l’Argentine, mardi dernier.

Des journalistes israéliens ont aussi raconté s’être heurtés à une vive hostilité en faisant leur travail et en se présentant comme journalistes israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.