Covid-19 : le bilan passe à 44 morts avec le décès de quatre autres Israéliens
Rechercher

Covid-19 : le bilan passe à 44 morts avec le décès de quatre autres Israéliens

L'une des nouvelles victimes vivaient dans une résidence senior ayant déjà enregistré 4 décès ; le nombre de malades s'élève à 7 589 ; un jeune de 22 ans reste dans un état grave

Des personnels du Magen David Adom et hospitaliers transportent un malade du coronavirus présumé à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 31 mars 2020 (Crédit : Nati Shohat /FLASH90)
Des personnels du Magen David Adom et hospitaliers transportent un malade du coronavirus présumé à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 31 mars 2020 (Crédit : Nati Shohat /FLASH90)

Le nombre de décès dus aux coronavirus en Israël est passé à 44 samedi, avec 7 589 personnes atteintes du Covid-19.

Deux femmes seraient mortes du virus dans la matinée : une femme de 88 ans au centre médical Ichilov de Tel-Aviv et une femme de 67 ans au centre médical Soroka de Beer Sheva. Un homme de 76 ans est mort au centre médical Barzilay à Ashkelon vers midi.

Les deux femmes souffraient, semble-t-il, d’autres pathologies.

Une autre femme âgée est morte en début d’après-midi samedi, bien que son âge n’ait pas été immédiatement communiqué. Elle est la cinquième victime à venir de la résidence senior de Mishan, dans la ville de Beer Sheva, au sud du pays.

Le ministère de la Santé a indiqué que 115 patients se trouvaient dans un état grave, dont 98 sous respirateur. Au moins 427 Israéliens se sont remis de la maladie.

L’état d’un patient de 22 ans, le plus jeune Israélien dans un état grave des suites du Covid-19, s’est détérioré vendredi, il a été placé sous assistance respiratoire alors que son état était jugé très grave. Les médecins du centre médical d’Ashdod à Assuta ont expliqué qu’Afik Swisa ne parvenait pas à fournir de l’oxygène à ses tissus correctement malgré le fait qu’il soit relié à un respirateur. Il a été transféré à l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv pour être relié à une machine ECMO, qui oxygène le sang tout en contournant les poumons et le cœur.

Le directeur général d’Ichilov, Ronni Gamzu, a déclaré à la Douzième chaîne : « Pour l’instant, sa situation est grave mais stable… J’espère que nous pourrons continuer à le stabiliser ».

Le jeune homme ne présentait aucune pathologie lorsqu’il a été diagnostiqué avec le Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus.

Vendredi, quatre personnes, toutes septuagénaires – trois hommes et une femme – ont succombé au virus.

Selon les chiffres publiés vendredi matin, le ministère a indiqué que le plus grand nombre de cas a été enregistré à Jérusalem (1 003), suivie de la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak (966) et de Tel-Aviv-Jaffa (335). Bnei Brak, dont la population représente un quart de celle de la capitale, a été fermée par la police vendredi matin pour endiguer l’épidémie.

Jeudi, dix autres personnes sont décédées.

Parmi les nouveaux cas recensés jeudi, le ministre de la Santé Yaakov Litzman et sa femme Chava, selon une déclaration de son bureau tôt jeudi matin. Le diagnostic a forcé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et une grande partie des dirigeants du pays à se mettre en quarantaine.

Le nombre de décès a plus que doublé depuis lundi, où l’on en comptait 16, et le nombre de personnes sous respirateur ou dans un état grave a également presque doublé au cours de la semaine dernière.

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, a annoncé cette semaine qu’il s’attendait finalement à « des milliers de morts » en Israël, tandis qu’un autre fonctionnaire du ministère a déclaré lundi que les autorités se préparaient à devoir mettre 5 000 personnes sous assistance respiratoire.

Près d’un malade confirmé sur sept provient de la ville centrale de Bnei Brak, à prédominance ultra-orthodoxe, qui est devenue un épicentre majeur de l’épidémie, et qui a été déclarée « zone restreinte » et largement fermée au reste du pays vendredi.

Un haut responsable de la santé a indiqué jeudi à un panel de la Knesset que le nombre confirmé était largement inférieur au nombre réel d’infections à Bnei Brak, estimant que près de 40 % des habitants de la ville – quelque 75 000 personnes – étaient contaminées.

L’armée israélienne s’apprêtait à retirer de Bnei Brak quelque 4 500 personnes de plus de 80 ans, plaçant les résidents les plus exposés au coronavirus dans des hôtels d’isolement gérés par l’État.

Pendant ce temps, la Douzième chaîne a rapporté vendredi que malgré les instructions du Premier ministre Benjamin Netanyahu en début de semaine destinée à mettre en quarantaine tous les passagers venant de l’étranger, des centaines de personnes arrivées avant le week-end ont été autorisées à rentrer chez elles pour rester en quarantaine, et beaucoup ont utilisé des taxis pour s’y rendre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...