Le ministre de la Santé Litzman et sa femme testés positifs au COVID-19
Rechercher

Le ministre de la Santé Litzman et sa femme testés positifs au COVID-19

Le ministre de 71 ans est le responsable politique israélien le plus âgé à contracter le virus ; il est en bonne santé et travaille depuis son domicile

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le ministre de la Santé Yaakov Litzman, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le ministre de la Santé Yaakov Litzman, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman et sa femme Chava ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé son bureau mercredi après-midi, déclarant qu’ils étaient tous les deux en bonne santé.

Le ministre de 71 ans est le responsable politique israélien le plus âgé à contracter le virus.

Le couple est « traité et placé en isolation, conformément aux directives du ministère de la Santé », notait le communiqué, en ajoutant que tous ceux qui avaient été en contact avec lui seraient informés et placés en quarantaine.

Yaakov Litzman présente des symptômes légers après avoir contracté la maladie d’une personne encore non-identifiée, a noté un officiel du ministère de la Santé.

« Il est actuellement dans un état léger. Il n’est pas asymptomatique, il y a quelques symptômes, mais rien de plus », a déclaré Itamar Grotto, le directeur général en second du ministère, dans un entretien à la Douzième chaîne.

Il a souligné que Litzman pourra continuer à travailler tout en étant malade.

Grotto a déclaré que le ministère cherchait à déterminer auprès de qui Litzman avait contracté la maladie. Le ministère a demandé aux personnes qui ont été en contact avec le ministre de se placer en quarantaine. Cela comprend notamment le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, le chef du Mossad, Yossi Cohen, un certain nombre d’autres responsables du gouvernement ainsi que l’ensemble de l’équipe du ministre.

« L’équipe de conseillers, d’assistants et le personnel du secrétariat du bureau du ministère continueront à travailler depuis chez eux et maintiendront la communication téléphonique constante et nécessaire avec le ministre, qui continue à gérer l’épidémie depuis son domicile », a précisé le ministère de la Santé.

Grotto a déclaré qu’il n’aura pas à se placer en quarantaine dans la mesure où toutes ses réunions récentes avec Litzman ont eu lieu par téléphone ou par visio-conférence.

Interrogé pour savoir si Litzman avait pu contracter la maladie auprès d’un autre officiel du gouvernement, Grotto a déclaré que cela était possible, mais qu’il avait aussi pu être infecté par quelqu’un au sein de sa communauté ultra-orthodoxe à Jérusalem.

« Il y a un fort taux de malades dans la communauté haredi, donc c’est raisonnable de penser que cela s’est produit là-bas », a-t-il dit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été informé de la situation, notait le communiqué, sans que celui-ci précise si cela affecterait le Premier ministre. Mercredi soir, Netanyahu venait de sortir d’une période de quarantaine volontaire après que l’un de ses assistants avait été contaminé par le virus.

Mercredi soir, il s’agissait du 14e jour depuis que Netanyahu a rencontré pour la dernière fois Rivka Paluch. Le Premier ministre, sa famille et ses proches conseillers ont été testés négatifs au COVID-19 lundi.

Litzman a joué un rôle déterminant dans la gestion de l’épidémie avec Netanyahu, en participant à des réunions clés, même si le Premier ministre a pris soin de respecter les règles de distanciation sociale.

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman s’exprime lors d’une conférence de presse au Bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 12 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Avec les règles du ministère de la Santé, des dizaines de milliers d’Israéliens doivent s’auto-isoler à cause d’une possible exposition au virus. Le pays entier est presque en phase de confinement total, et seules les sorties essentielles restent autorisées.

Une ambulance du Magen David Adom à l’hôtel Dan Panorama de Tel Aviv, qui a été transformé en établissement de quarantaine, le 26 mars 2020. (Crédit : Gili Yaari /Flash90)

Le communiqué expliquait que Litzman continuerait sa routine habituelle depuis chez lui, en respect les consignes de son docteur.

Jeudi, le nombre de décès dus au COVID-19 en Israël est passé à 31, alors que le nombre de personnes contaminées au coronavirus a atteint les 6 211.

Litzman, du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, a souvent fait l’objet de critiques pour sa gestion de l’épidémie en Israël.

Certains détracteurs ont affirmé qu’il avait placé les intérêts de la communauté ultra-orthodoxe devant ceux du grand public dans sa gestion du combat contre la pandémie. Il aurait repoussé la mise en place de restrictions plus strictes sur les rassemblements qui auraient affecté le respect de la fête de Pourim, le mois dernier. La semaine dernière, il s’est opposé avec amertume à la fermeture des synagogues.

Un groupe de médecins chevronnés de grands hôpitaux ont écrit à Netanyahu en lui demandant urgemment de nommer un professionnel en tant que ministre de la Santé, à la place de Litzman.

Dans leur lettre, les médecins ont écrit que l’épidémie de coronavirus « a exposé et ramené le système de santé à un bas niveau d’un point de vue organisationnel et opérationnel, dont tout le monde était déjà conscient ».

Ils ont souligné les différents dysfonctionnements du système de santé, dont le fossé grandissant de la qualité des soins entre le centre du pays et dans le nord et le sud.

« En ce moment… il est légitime qu’un professionnel soit nommé à la tête du ministère de la Santé – un docteur avec une expérience forte du système de santé israélien », ont-ils écrit.

« La santé passe avant tout, et clairement avant la politique. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...