Covid-19 : les renseignements de l’AP acheminent 10 000 tests de Chine
Rechercher

Covid-19 : les renseignements de l’AP acheminent 10 000 tests de Chine

Selon un responsable palestinien, il ne restait que quelques centaines de tests de dépistage du Covid-19 avant l'arrivée de ces nouveaux kits

Des agents de santé palestiniens manipulant un échantillon de test de coronavirus prélevé sur des travailleurs palestiniens lors de leur retour d'Israël à un point de contrôle à Tarqumiya, le 25 mars 2020. (Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des agents de santé palestiniens manipulant un échantillon de test de coronavirus prélevé sur des travailleurs palestiniens lors de leur retour d'Israël à un point de contrôle à Tarqumiya, le 25 mars 2020. (Wisam Hashlamoun/Flash90)

Les services de renseignements généraux de l’Autorité palestinienne (AP) ont livré 10 000 kits de dépistage du Covid-19 au ministère de la Santé de l’AP, a fait savoir un responsable palestinien dans la journée de lundi.

L’agence de renseignements – dirigée par Majed Faraj, un proche du président Mahmoud Abbas – a fait venir ces kits de Chine, a indiqué l’officiel qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

« Avant l’arrivée de ces kits, il ne nous en restait qu’une centaine », a-t-il déclaré au Times of Israel. « Nous en avons dorénavant une quantité significative ».

Dimanche, seulement 5 869 tests de dépistage avaient été réalisés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Lundi, 115 personnes en Cisjordanie et à Gaza ont été testées positives au Covid-19. Parmi elles, 18 en ont guéri, et une a succombé à la maladie, ont annoncé les officiels.

Depuis l’apparition de la pandémie dans le monde entier, les demandes de kits de dépistage ont grimpé en flèche, les pays faisant tout leur possible pour tenter de contenir la propagation de la contagion sur leurs territoires respectifs.

Les autorités sanitaires de certains pays d’Europe ont fait savoir à la fin de la semaine dernière que des kits reçus de Chine étaient défectueux.

Le chef des services de renseignements généraux de l’Autorité palestinienne, Majed Faraj, s’exprimant à Hébron, le 11 juin 2018. (Capture d’écran : Youtube)

Le Premier ministre de l’AP, Mohammed Shtayyeh, a déclaré dimanche que la livraison aux Palestiniens, par la Chine, de kits et de respirateurs était imminente, sans en préciser les quantités.

« Nous travaillons avec le monde entier pour répondre aux besoins en termes de kits et de respirateurs », a-t-il dit. « Dans les deux jours, un avion de Chine va atterrir sur les terres de 48 [Israël], transportant pour nous des aides, ainsi que pour nos voisins, pour la Jordanie et autres ».

Les infrastructures médicales palestiniennes n’ont que 295 respirateurs – 175 en Cisjordanie et 120 à Gaza, ont fait savoir des informations publiées le 26 mars par l’AP.

Le ministre de la Santé Mai Kaila a remercié les services des renseignements généraux pour les kits.

Des employés médicaux palestiniens testent les travailleurs palestiniens qui sont revenus de leur travail en Israël à l’entrée du village de Hussan en Cisjordanie, le 29 mars 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le rôle tenu par les services de renseignements dans l’obtention des kits reste indéterminé, mais elle rappelle une opération menée par leurs homologues israéliens, le Mossad, qui a permis d’acheminer 400 000 kits de dépistage depuis un pays étranger non dévoilé, selon Jérusalem.

Ceci en plus des 100 000 kits approximativement qui, selon le bureau du Premier ministre, ont déjà été livrés par l’agence d’espionnage au début du mois de mars.

La première opération du Mossad qui avait permis de faire entrer 100 000 kits sur le territoire avait été critiquée après que des responsables du ministère de la Santé – non identifiés – ont déclaré à la Treizième chaîne qu’elle n’avait pas autorisé l’importation de ces équipements dont les services médicaux ont le plus besoin – écouvillons et tubes de test.

Le directeur général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman-Tov avait ultérieurement assuré que ces kits étaient néanmoins « importants » et « nécessaires » dans la lutte contre le virus.

Israël tente d’augmenter son nombre de tests en en pratiquant plusieurs milliers par jour, voire plus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...