Rechercher

COVID-19 : Plus de 700 décès en Israël au mois de septembre

De son côté, le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré de hauts responsables à la santé après une querelle publique qui a éclaté cette semaine sur l'approche face au virus

Des employés de l'unité de prise en charge du coronavirus, portant leurs équipements de protection, à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 septembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des employés de l'unité de prise en charge du coronavirus, portant leurs équipements de protection, à l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 23 septembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plus de 700 personnes touchées par la COVID-19 au sein de l’État juif sont mortes au cours du mois de septembre, selon les derniers chiffres révélés par le ministère de la Santé.

Depuis le 31 août, 718 Israéliens ont succombé à des complications du coronavirus, ont rapporté des données publiées jeudi soir. Pour comparer, 570 personnes sont mortes des suites de la COVID-19 au mois d’août et ce chiffre n’avait été que de 44 en juillet.

Depuis le début de la pandémie, 7 761 Israéliens sont décédés du coronavirus.

De son côté, le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré de hauts responsables de la santé jeudi, après une querelle publique qui a éclaté cette semaine concernant l’approche adoptée par le gouvernement face à la pandémie dans le pays.

Cette réunion a aussi eu lieu en présence du ministre de la Santé Nitzan Horowitz, du directeur-général du ministère de la Santé Nachman Ash, de la cheffe des services de santé publique au sein du ministère Sharon Alroy-Preis et du responsable de la lutte contre le coronavirus dans le pays, Salman Zarka.

Selon un communiqué conjoint émis par le Bureau du Premier ministre et par le ministère de la Santé, la rencontre a permis d’aborder « des priorité de travail conjointes » et « des questions variées » avant la rencontre d’un groupe ministériel chargé de mettre en place la politique de lutte contre la pandémie dans le pays dans la journée de dimanche.

« Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont souligné pendant leur entretien qu’ils accordaient une grande importance au positionnement défendu par les responsables de la profession, même lorsque ces positionnements diffèrent de ceux des décisionnaires politiques », a fait savoir ce communiqué conjoint.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, à gauche, et le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, lors d’une conférence de presse organisée dans un centre de vaccination de la Maccabi à Holon, le 29 juin 2021. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

Selon ce communiqué, « il n’y a pas de désaccord » entre les deux parties et Bennett « a établi clairement aux yeux des participants que la coopération étroite qui a caractérisé, jusqu’à présent, le combat contre le coronavirus allait continuer ».

Cette réunion a semblé marquer la fin de la querelle entre Bennett et les responsables de la santé qui avaient été furieux de la révélation, par le Premier ministre, de leurs différends au cours d’un voyage aux États-Unis, cette semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...