Rechercher

Crise de l’immobilier: Israël propose 10 000 logements à bas prix par tirage au sort

Le premier lot d’appartements concerne 31 villes, avec un projet de 30 000 logements d’ici la fin de l’année ; le site internet pour s'inscrire a été temporairement saturé

Un chantier de construction dans la ville israélienne de Be’er Ya’akov, dans le centre du pays, où de nouveaux logements sont en cours de construction, le 22 février 2022. (Yossi Aloni/Flash90
Un chantier de construction dans la ville israélienne de Be’er Ya’akov, dans le centre du pays, où de nouveaux logements sont en cours de construction, le 22 février 2022. (Yossi Aloni/Flash90

Le ministère du Logement et de la Construction a lancé dimanche la première phase de son nouveau tirage au sort, avec plus de 10 000 unités proposées à un taux réduit de 20 % par rapport à la valeur marchande, dans le cadre du nouveau système de « prix cible » (Mehir Matara) introduit l’année dernière par le ministre du Logement, Zeev Elkin.

Le ministère et l’Autorité foncière israélienne (ILA) ont déclaré le mois dernier que quelque 30 000 logements à petit prix seraient mis en vente cette année.

Le premier lot de 10 028 unités sera construit au titre de 150 chantiers dans 31 villes, dont Acre, Dimona, Ofakim, Beer Yaakov, Eilat, Ashdod, Haïfa, Jérusalem et Rishon Lezion, selon le ministère du Logement.

Le « prix cible », comme son prédécesseur de 2015 « Prix d’achat » (Mehir Lamishtaken), est destiné aux primo-accédants, aux jeunes familles, aux ménages monoparentaux et autres personnes jugées admissibles à un logement à prix réduit. Le programme se concentre sur la « périphérie » d’Israël, à savoir le nord et le sud du pays, dont les performances socio-économiques sont inférieures selon le Bureau central des statistiques (CBS).

Le tirage au sort offre une réduction de 20 %, jusqu’à un maximum de 300 000 shekels, sur le prix d’achat de l’appartement, en plus de subventions allant jusqu’à 40 000 shekels dans certaines régions. Les rabais peuvent représenter des centaines de milliers de shekels et sont destinés à réduire le montant que les acquéreurs doivent réunir pour financer un apport et contracter un crédit immobilier.

Les acheteurs potentiels doivent vérifier leur éligibilité auprès du ministère et, si elle est confirmée, acheter un certificat d’éligibilité au prix, acquitté une seule fois, de 240 shekels. Le certificat peut être renouvelé annuellement. Les ménages s’inscrivent ensuite pour avoir la chance de « gagner » la possibilité d’acheter un appartement à un tarif réduit dans les zones qui les intéressent.

L’inscription pour ce premier lot de 10 000 unités a commencé dimanche matin et devrait se terminer le 29 mars.

Le site Internet ouvert pour les inscription a été temporairement inaccessible dimanche en raison de la très grande demande de connexions.

Elkin a déclaré dans un communiqué qu’il s’engageait à aider les jeunes familles et tous ceux qui ne sont pas propriétaires. « Après une longue interruption… nous reprenons les tirages au sort pour des appartements à bas prix dans tout Israël, à la fois dans les zones de forte demande comme en périphérie. »

Le prix cible, comme les programmes qui l’ont précédé, vise à faciliter l’accession à la propriété dans un marché du logement marqué par une forte hausse des prix, une demande incroyablement élevée et une offre insuffisante.

Selon le CBS, le prix des appartements a augmenté de 13 % en 2021 par rapport à l’année précédente, avec une hausse de 2,1% pour le seul mois de janvier 2022. Le total des prêts hypothécaires contractés en février s’élevait à 11 milliards de shekels, selon les chiffres disponibles.

L’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,7 % en février 2022, selon le CBS, portant l’augmentation à 3,5 % au cours de la dernière année, 0,5 % de plus que l’objectif fixé par la Banque d’Israël.

Les gouvernements israéliens promettent depuis longtemps de baisser les prix de l’immobilier, qui ont connu une très forte hausse ces dix dernières années. Les prix exorbitants ont rendu l’accession à la propriété hors de portée de nombreux Israéliens, affaiblissant par là même la classe moyenne.

En octobre, le gouvernement avait dévoilé un ambitieux programme de logement pour 2022-2025, visant à augmenter rapidement l’offre d’appartements dans l’espoir de réduire les prix.

Adina Cooper et l’équipe du Times of Israel ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...