Rechercher

Dans le Carmel, des fleurs « piègent » des abeilles mâles

Dans un exemple extraordinaire de l'évolution, les orchidées abeilles incitent les abeilles mâles à s'accoupler avec elles pour les aider à disperser le pollen

L'orchidée abeille, Ophrys holosericea, vue près du parking de Rakit dans les montagnes du Carmel, le 7 mai 2022. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)
L'orchidée abeille, Ophrys holosericea, vue près du parking de Rakit dans les montagnes du Carmel, le 7 mai 2022. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)

Les amateurs de botanique se pressent dans les montagnes du Carmel, dans le nord d’Israël, pour apercevoir une dernière fois les orchidées abeilles du printemps, qui utilisent une des ruses les plus extraordinaires de la nature.

Les orchidées abeilles incitent les insectes mâles à « s’accoupler » avec elles afin qu’elles puissent les enduire de boules de pollen collantes et ainsi utiliser ces insectes pour fertiliser d’autres fleurs d’orchidées.

Pour les abeilles ou les guêpes mâles, les fleurs veloutées et finement marquées de l’orchidée ont non seulement l’apparence, mais aussi l’odeur et la texture des vraies femelles vierges.

La plante utilise la même quantité de phéromones sexuelles que les insectes femelles utilisent pour attirer les prétendants masculins.

Chaque espèce d’orchidée du genre Ophrys jette son sort sur une espèce particulière d’insecte pollinisateur.

Les orchidées abeilles, qui comptent une quarantaine d’espèces, dont neuf en Israël, poussent principalement dans l’est de la Méditerranée, mais on les trouve aussi en Angleterre, en Scandinavie, dans le Caucase et dans la mer Caspienne.

Comme toutes les orchidées, elles sont protégées par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction et ne peuvent être ni cueillies ni importunées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...