Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

David Cameron ne veut pas suspendre la vente d’armes à Israël

Les appels se sont multipliés pour demander au gouvernement britannique de suspendre la vente d'armes à Israël en guise de protestation face à la manière dont le pays conduit la guerre

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au Département d'État à Washington, le 9 avril 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, au Département d'État à Washington, le 9 avril 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le chef de la diplomatie britannique David Cameron a écarté mardi tout changement dans la politique actuelle de livraison d’armes à Israël malgré les appels à suspendre ces ventes en raison du conflit à Gaza.

« J’ai passé en revue les avis les plus récents concernant la situation à Gaza et la conduite de la campagne militaire par Israël », a affirmé M. Cameron. « Cette évaluation ne modifie en rien notre position sur les licences d’exportation » d’armes à Israël, a-t-il ajouté.

Le chef du Foreign Office était interrogé lors d’une conférence de presse à Washington au côté de son homologue américain Antony Blinken. Cette décision est « en phase avec les avis que j’ai reçus et que d’autres ministres ont reçu », a-t-il encore dit, en soulignant que le gouvernement britannique continuerait à « évaluer » la situation.

Londres a durci le ton face à Israël après la mort le 1er avril de sept humanitaires, dont trois Britanniques, tués à Gaza par un drone israélien alors qu’ils livraient de la nourriture au territoire palestinien assiégé et menacé de famine.

Les appels se sont multipliés pour demander au gouvernement britannique de suspendre la vente d’armes à Israël en guise de protestation face à la manière dont le pays conduit la guerre dans la bande de Gaza contre le Hamas.

« Notre position est conforme à celle de nos partenaires internationaux. Jusqu’à présent, aucun pays aux vues similaires n’a pris la décision de suspendre les licences d’exportation d’armes existantes vers Israël », a fait valoir M. Cameron, en réitérant son soutien à la sécurité d’Israël.

Il a cependant dans la foulée redit sa « grave préoccupation » concernant l’accès de l’aide humanitaire à Gaza et déclaré qu’Israël se devait de traduire dans les faits ses engagements visant à permettre une augmentation substantielle de l’aide humanitaire aux Palestiniens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.