Décès de l’historien américain Donald Kagan
Rechercher

Décès de l’historien américain Donald Kagan

L’universitaire conservateur était surtout connu pour son travail sur la guerre du Péloponnèse dont il a sorti une importante étude en quatre volumes

Donald Kagan en 2013. (Capture d'écran : YouTube)
Donald Kagan en 2013. (Capture d'écran : YouTube)

Donald Kagan, historien américain éminent spécialiste de la Grèce antique, est décédé le 6 août dernier à Washington dans sa maison de retraite. Il était âgé de 89 ans.

L’universitaire était surtout connu pour son travail sur la guerre du Péloponnèse dont il a sorti une importante étude en quatre volumes.

Formé à l’Université Brown, à l’Université d’État de l’Ohio et au Brooklyn College, il a commencé à enseigner à Yale en 1969. Il a reçu la National Humanities Medal des mains du président Georges W. Bush en 2002.

Né dans une famille juive à Kuršėnai en Lithuanie en 1932, il a grandi à Brooklyn, à New York, où sa famille a émigré quand il avait 2 ans, peu après la mort de son père.

Sa femme, Myrna Kagan, elle aussi historienne, est décédée en 2017. Le couple a eu deux enfants : Robert, politologue et chef de file des néo-conservateurs, et Frederick, historien.

Donald Kagan était aussi connu pour ses prises de position conservatrices dans ses livres, discours et interventions dans les médias.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...