Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Décès du rabbin Gershon Edelstein, dirigeant spirituel ashkénaze

Le rabbin était le chef de la communauté haredi non hassidique, le directeur de la yeshiva de Ponevezh à Bnei Brak et le guide spirituel du parti Yahadout HaTorah

Le rabbin Gershon Edelstein, chef de la Yeshiva Ponevez, chez lui après avoir allumé les bougies de Hanoukka lors de la quatrième nuit de Hanoucca, à Bnei Brak, le 5 décembre 2018. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)
Le rabbin Gershon Edelstein, chef de la Yeshiva Ponevez, chez lui après avoir allumé les bougies de Hanoukka lors de la quatrième nuit de Hanoucca, à Bnei Brak, le 5 décembre 2018. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

Le rabbin Gershon Edelstein, un des leaders spirituels du judaïsme ultra-orthodoxe ashkénaze, est décédé mardi à l’âge de 100 ans en Israël, des suites de complications liées à son âge après plusieurs jours d’hospitalisation à Bnei Brak, selon un communiqué de la yeshiva de Poniowitz, qu’il dirigeait.

Né en avril 1923 en Russie, près de la frontière avec la Biélorussie, au sein d’une dynastie rabbinique, il avait immigré avec sa famille en 1934 en Palestine mandataire et s’était installé à Ramat Hasharon avant de déménager plus tard à Bnei Brak. Il a consacré sa vie à l’étude des textes saints.

Il a enseigné puis dirigé le prestigieux institut talmudique de Poniowitz, située à Bnei Brak, une ville essentiellement ultra-orthodoxe dans la banlieue de Tel-Aviv, où il résidait.

Edelstein était un leader extrêmement influent de la communauté ultra-orthodoxe lituanienne non hassidique, avec des centaines de milliers de fidèles.

Gershon Edelstein avait succédé en mars 2022 à l’influent rabbin Chaïm Kanievsky, à la tête du « Conseil des sages de la Torah », une institution qui dirige notamment le parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, membre de la majorité gouvernementale (sept sièges).

Des centaines de milliers de personnes devraient assister à ses funérailles, qui auront lieu plus tard mardi à Bnei Brak, en périphérie de Tel Aviv, selon un communiqué.

À l’annonce de son décès, les hommages ont afflué de part et d’autre de l’échiquier politique.

Le rabbin Gershon Edelstein, chef spirituel du parti Degel HaTorah, lors d’un rassemblement en vue des élections générales du 1er novembre, à Bnei Brak le 30 octobre 2022 (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il était « affligé » par le décès du rabbin Edelstein et a adressé ses condoléances à la famille du « grand érudit et leader de la Torah ».

Netanyahu a déclaré que lors de sa dernière rencontre avec le rabbin il y a plusieurs mois, il avait eu l’impression que « la lumière qui brillait dans ses yeux était pleine de sagesse juive, et cette sagesse m’a laissé une marque indélébile ».

« L’importance de transmettre l’héritage d’Israël aux enfants d’Israël a émergé des profondeurs de son âme », a ajouté Netanyahu.

Le Premier ministre a également fait remarquer que le rabbin Edelstein était né en Russie soviétique, où, selon lui, le rabbin était « contraint d’étudier la Torah en secret ».

« En revanche, ici en Israël, il a eu le privilège de déployer ses ailes ouvertement dans le monde des yeshivot lituaniennes. Il n’a jamais considéré cela comme acquis », a déclaré Netanyahu.

Le rabbin Gershon Edelstein, chef de la Yeshiva Ponevezh, dans sa maison de la ville juive ultra orthodoxe de Bnei Brak, le 20 mai 2021. (Crédit : Yaakov Naumi/FLASH90)

Le leader de Yahadout HaTorah et ministre du logement Yitzhak Goldknopf, a publié un message dans lequel on pouvait lire : « Avec toute la maison d’Israël, ses nombreux étudiants et ceux qui chérissent sa mémoire, je pleure amèrement la disparition du grand Maran HaGaon Rabbi Gershon Edelstein, de mémoire bénie et pieuse ».

Edelstein « était entièrement tourné vers la Torah et le respect de Dieu, il s’est battu courageusement pour le peuple saint d’Israël et l’observance du Shabbat, il était un vestige d’une génération de pensée qui a eu l’honneur de former des milliers d’étudiants, et il accueillait chaleureusement chaque personne qui s’adressait à lui pour des conseils et de la sagesse », a-t-il ajouté.

Aryeh Deri, qui dirige le parti haredi Shas, dont la base électorale est essentiellement composées d’ultra-orthodoxes séfarades, a tweeté « Malheur au navire qui a perdu son capitaine » et a regretté le décès d’Edelstein, « le cœur choqué et affligé ».

Le président israélien Isaac Herzog, en visite en Azerbaïdjan, a salué dans un communiqué la mémoire d’un « dirigeant spirituel de premier plan, dont la connaissance de la Torah (…) a influencé notre génération et influencera les générations futures ».

« Avec tout le peuple juif en Israël et en diaspora, nous pleurons le décès du grand rabbin Gershon Edelstein, que la mémoire de ce juste qui a dirigé le peuple juif soit bénie », a écrit dans un communiqué David Lau, grand rabbin ashkénaze d’Israël.

Le chef du parti d’opposition HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, a qualifié Edelstein de « mentor » qui a « fait preuve d’un leadership extraordinaire » lors de la lutte nationale d’Israël contre la pandémie de coronavirus.

Gantz était ministre de la Défense pendant une grande partie de la pandémie en Israël, et les taux d’infection étaient particulièrement élevés dans les communautés ultra-orthodoxes, dont beaucoup faisaient fi des restrictions en matière de distanciation sociale afin de continuer à mener une vie religieuse communautaire.

« Je n’oublierai jamais son appel à ses croyants : ‘Lire la Torah en public sera un péché' », a tweeté Gantz.

« Pour quelqu’un qui a prié en public toute sa vie, cette déclaration à ses nombreux croyants était une magnanimité extraordinaire qui a sauvé de nombreuses vies. De cette manière, il s’est révélé non seulement comme un grand dans la Torah, mais aussi comme un homme de cœur ».

Edelstein a été largement salué pour s’être opposé aux appels à maintenir les centres d’études ultra-orthodoxes ouverts pendant la pandémie et pour avoir exhorté ses fidèles à se faire vacciner.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.