Rechercher

Décès en Bosnie d’une survivante d’Auschwitz et du siège de Sarajevo

Durant la guerre de Bosnie, de 1992 à 1995, elle avait refusé d'être évacuée alors que les forces serbes encerclaient Sarajevo

Greta Ferušić Weinfeld, survivante de la Shoah. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Greta Ferušić Weinfeld, survivante de la Shoah. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Greta Weinfeld Ferusic, survivante à la fois du camp nazi de la mort d’Auschwitz et du siège de Sarajevo dans les années 1990, est décédée dans la capitale de Bosnie, ont déclaré mardi des représentants de la communauté juive.

Des membres de la communauté juive de Sarajevo ont expliqué que la dame était morte lundi à l’âge de 97 ans.

Née en 1924 dans ce qui est le nord de la Serbie actuelle, Mme Ferusic fut déportée à Auschwitz, en Pologne, en 1944 avec plusieurs membres de sa famille. Elle fut la seule de sa famille à en sortir vivante.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle a étudié l’architecture à Belgrade avant de déménager à Sarajevo. Là, elle occupa les fonctions de professeure à l’Université d’architecture, dont elle finit par devenir la doyenne.

Greta Ferušić Weinfeld, survivante de la Shoah. (Crédit : Twitter)

Mais avec la désintégration sanglante de la Yougoslavie, la professeure fut à nouveau prise au piège du conflit.

Durant la guerre de Bosnie, de 1992 à 1995, elle avait refusé d’être évacuée alors que les forces serbes encerclaient Sarajevo. Pendant plus de trois ans de siège, plus de 11 000 personnes avaient été tuées dont 1 600 enfants et adolescents.

« Durant la Seconde Guerre mondiale, toute l’Europe avait des problèmes et souffrait (alors que durant la guerre de Bosnie), à seulement 100 kilomètres à vol d’oiseau, les gens vivaient normalement, sans être touchés par les événements, ne remarquant pas ce qu’il se passait ici », avait-elle raconté à propos du siège.

« Une personne magnifique nous a quittés. Elle a vécu beaucoup de choses, bonnes et horribles », a dit sur Facebook Haris Pasovic, qui a réalisé un documentaire sur Greta Ferusic.

Cette oeuvre intitulée « Greta », réalisée en 1997, raconte sa vie et fut diffusée à l’occasion de plusieurs festivals internationaux de cinéma.

Dans le film, elle explique pourquoi elle avait décidé de rester à Sarajevo assiégée. « Déjà dans ma vie j’avais été contrainte de fuir ma maison. Je ne partirai jamais plus de chez moi de mon plein gré ».

Plus de six millions de Juifs européens ont été exterminés par les nazis entre 1941 et 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...