Rechercher

Déçu de ne pas avoir été retenu pour remplacer Mandelblit, Raz Nizri démissionne

Trois candidats ont été sélectionnés pour occuper le poste de procureur général ; Naftali Bennett soutient le choix de Gideon Saar, qui s'est porté sur Gali Baharav-Miara

Raz Nizri, procureur général adjoint, lors d'une réunion du comité de la Chambre à la Knesset à Jérusalem, le 21 mai 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Raz Nizri, procureur général adjoint, lors d'une réunion du comité de la Chambre à la Knesset à Jérusalem, le 21 mai 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Raz Nizri, procureur général adjoint chargé des affaires constitutionnelles, a annoncé qu’il quittait le ministère de la Justice après avoir été écarté d’une liste de candidats présélectionnés pour occuper le poste de procureur général.

Nizri écrit qu’il a été pris au dépourvu, « comme beaucoup d’autres qui ont été assez surpris (je choisis de ne pas utiliser d’autres mots que des dizaines de personnes de l’intérieur et de l’extérieur m’ont écrits) par le fait que je ne figurais pas parmi les trois candidats recommandés par le panel ».

Dimanche, la course pour remplacer Avichai Mandelblit est entrée dans la dernière ligne droite, la commission chargée de trouver un nouveau procureur général ayant annoncé les noms des trois derniers candidats : Gali Baharav-Miara, Roi Scheindorf, l’actuel procureur général adjoint pour le droit international, et Itai Ofir, conseiller juridique du ministère de la Défense.

Nizri a déclaré qu’il partirait dans les deux mois.

Gali Baharav-Miara. (Autorisation)

Plus tôt lundi, le ministre de la Justice, Gideon Saar, a recommandé Baharav-Miara, ancienne procureur du district de Tel Aviv pour les affaires civiles. Cette nomination est soumise à l’approbation du cabinet, qui devrait intervenir la semaine prochaine. Elle serait la première femme à occuper ce poste.

Le bureau du Premier ministre Naftali Bennett a annoncé que celui-ci soutenait le choix de Saar en remplacement d’Avichai Mandelblit.

La recommandation doit être soumise au cabinet la semaine prochaine.

Le mandat de six ans de Mandelblit a pris fin lundi soir, et le procureur général Amit Aisman assurera l’intérim jusqu’à l’entrée en fonction de son remplaçant permanent.

Le procureur général, Avichai Mandelblit, s’exprime lors de la 17e conférence annuelle de Jérusalem du groupe ‘Besheva’, le 24 février 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/ Flash90)

Le remplaçant de Mandelblit devra s’occuper de plusieurs affaires très médiatisées. Il s’agit notamment de la question de savoir où se trouvent des cadeaux d’État offerts à Netanyahu et que l’ancien Premier ministre a été sommé de restituer, d’un cadeau de 20 000 dollars offert par un milliardaire australien à l’ancien chef du Mossad, Yossi Cohen, et du harcèlement présumé du témoin de l’État Shlomo Filber par deux assistants de Netanyahu.

La nouvelle personne nommée devra également déterminer si et comment poursuivre les délibérations sur une négociation de peine pour Netanyahu, qui est jugé dans trois affaires de corruption et dont les avocats ont négocié avec Mandelblit – apparemment proche d’un accord – ces dernières semaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...